Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un projet en Alsace, dans le Ried (CoCoRhin, Erstein, Benfeld)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

impolitis

avatar
Excellente idée de NéoBio d'ouvrir un post assurant une certaine traçabilité au projet.

Bon, que ce soit clair, pour l'instant je parle de moi, non pas que le sujet soit passionnant, mais parce que l'idée me trotte en tête, et que je ne vois personne d'autre ici qui s'intéresse à ce genre de "détail".

Comme je l'ai dit ailleurs j'avais déjà pris contact avec Benoît Thévart. Par téléphone, suite à mon intention d'organiser ici une conférence, j'ai recueilli ses conseils (sages) de me rapprocher de Semur en Transition.

Ceci est intéressant à double titre. Je connais Semur en Auxois et ce territoire à de nombreux points communs avec celui où j'habite. Il me semble important de bénéficier de l'expérience acquise par d'autres groupes, notamment au niveau du lancement du projet. Je pense qu'ensuite le groupe acquerra sa propre dynamique.

Bon, contact est pris. Je vous tiendrai au courant pour la suite.

Un petit topo sur le coin... CoCoRhin est l'acronyme de Communauté de Communes du Rhin (Boofzheim, Daubensand, Diebolsheim, Friesenheim, Gerstheim, Obenheim, Rhinau) soit 7 communes pour 10000 habitants. Voir le site de CoCoRhin pour en savoir davantage. Les deux grandes villes encadrantes sont Benfeld et Erstein, qui sont les portes d'entrée du Ried dans cette zone.

Le territoire est essentiellement à caractère agricole (beaucoup de maïs), mais aussi grande voie de communication fluviale avec le Canal d'Alsace (doublement du Rhin) et production d'électricité hydraulique (Centrale de Gerstheim).



Dernière édition par impolitis le Dim 13 Mar - 21:44, édité 1 fois

~~NéoBio~~

avatar
au fait met toi à l'aise ici, si tu cites une page entiere d'un autre site ou forum il ne se passera rien avec le modération lol ex:
Présentation

Au cœur de l’Alsace, la Communauté de Communes du Rhin vous propose de partir à la découverte de son territoire.

Son territoire au sud de Strasbourg, blotti entre le grand fleuve européen et le canal du
Rhône au Rhin, a conservé son caractère rural et dispose d'un
exceptionnel patrimoine naturel. Ce joyau caractérisé par ses îles nées
des turpitudes du Rhin et par ses forêts rhénanes invite à la découverte
des espèces florales et fauniques remarquables au travers de circuits à
pied ou à vélo.




Observatoire à oiseaux

Un territoire intercommunal dans le Grand Ried
d'Alsace, dont l'économie locale et transfrontalière ne demande qu'à se
développer, mais où qualité de vie et convivialité ont gardé tout leur
sens. Fêtes de village et manifestations sportives et culturelles
permettent à toutes les générations de partager des moments de détente
et de loisirs. La période de Noël reste notamment, comme partout en
Alsace, un des temps forts de la vie locale.


Déterminée à
valoriser ces atouts, la Communauté de Communes du Rhin entend bâtir son
développement économique et social dans une démarche respectueuse de
l'environnement.




Fête de l'école à Gerstheim

Boofzheim | Daubensand | Diebolsheim
Friesenheim | Gerstheim
Obenheim | Rhinau


Lieux-dits : Neunkirch | Zelsheim

La région du Grand Ried
Produits du terroir et matelote du Ried



Ile de Rhinau

pour ce faire tu dois activer une fonction , elle se trouve dans la barre ou tu trouve
en fait c'est la dernière (celle qui n'est pas copiée)

~~NéoBio~~

avatar
wikipédia : présentation de la zone
le bas rhin
Il s'agit du dernier département français métropolitain à avoir
conservé le terme « bas » dans son nom. Les autres départements qui
étaient concernés ont préféré changer de dénomination, jugeant ce
qualificatif peu valorisant. Exemples : les Basses-Pyrénées devenues en 1969 les Pyrénées-Atlantiques ou les Basses-Alpes, devenues en 1970 le département des Alpes-de-Haute-Provence.
Le même phénomène a été observé pour les départements «inférieurs»
(Charente-Inférieure, Seine-Inférieure ou Loire-Inférieure). Cependant,
il reste la région de Basse-Normandie.
Histoire[modifier]
Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la moitié nord de la province d'Alsace (Basse-Alsace).
Les limites du Bas-Rhin furent modifiées à de nombreuses reprises :
en 1793, il absorba les comtés de Drulingen et Sarrewerden nouvellement annexés par la France ;
en 1795, la région de Schirmeck - qui ne parlait pas l'alsacien - lui fut retirée et rattachée aux Vosges ;
en 1808, des territoires à l'est du Rhin lui furent rattachés, en particulier la ville de Kehl ;
en 1814, il perdit tous les territoires à l'est du Rhin mais gagna des territoires au nord de la Lauter, provenant de l'ancien département du Mont-Tonnerre, notamment la ville de Landau ;
en 1815, il perdit tous les territoires au nord de la Lauter et le département est occupé par les troupes badoises et saxonnes de juin 1815 à novembre 1818 (voir occupation de la France à la fin du Premier Empire).
en 1871, il fut entièrement annexé par l'Allemagne (traité de Francfort) et devint alors le Bezirk Unterelsass au sein du Reichsland Elsass-Lothringen ;
en 1919, il redevint français (traité de Versailles) et garda les territoires que l'Allemagne avait pris au département des Vosges en 1871 (canton de Schirmeck et canton de Saales).
en 1944, Kehl lui est de nouveau rattaché avant d'être rétrocédé à la RFA en 1953.
BlasonnementDe gueules à la bande d'argent côtoyée de deux cotices fleuronnées du même.
Commentaires : Le blason du Bas-Rhin se rattache étroitement à l'histoire de la Basse-Alsace. Il apparaît pour la première fois en 1262 sur un sceau des comtes de Werd, originaires de Woerth près d'Erstein, qui étaient devenus landgraves de la Basse-Alsace en 1156.

Article détaillé : Blason du Bas-Rhin.
Géographie[modifier]
Article détaillé : Géographie du Bas-Rhin.
Le département du Bas-Rhin fait partie de la région Alsace. Il est limitrophe des départements du Haut-Rhin au sud, des Vosges et de Meurthe-et-Moselle au sud-ouest, de la Moselle à l'ouest, ainsi que de l'Allemagne, à l'est le long du Rhin et au nord.
Arrondissements du Bas-Rhin
Cantons du Bas-Rhin
Intercommunalités du Bas-Rhin
Communes du Bas-Rhin
Anciennes communes du Bas-Rhin
météo
Le climat du Bas-Rhin
est de type continental, marqué par des hivers froids et secs et des
étés chauds et orageux, du fait de la protection occidentale qu'offrent
les Vosges. La température moyenne annuelle est de 10,4 °C
en plaine (Entzheim) et de 7 °C en altitude. L'amplitude thermique
annuelle est forte (30 °C). La pluviométrie est en moyenne de 700 mm/an.

impolitis

avatar
Carrément ! Surprised

Est-ce que nous ne sommes que deux sur ce forum ? Depuis trois jours je n'ai vu que tes interventions et les miennes.

~~NéoBio~~

avatar
c'est le calme plat en ce moment, il y a eu un gros probleme : j'avais fondé ce forum et l'un des premier membre à profité d'une altercation avec un autre membre pour réclamer les identifiants du forum, il c'est constitué deux groupes
ensuite pendant un mois ils ont accès la discution sur la prise en main du forum pour y changer les règles, seulement au tout début ils ne m'ont pas aidé pour construire le forum, le plus virulent est même resté les 25 premiers jours sans poster un seul message, sans compter que son projet à lui est de faire un écocamping et il a besoin de recruter du monde (donc de l'argent) et je pense que son désir de gérer le forum n'était pas innocent..

bref j'ai proposé de créer un second forum "clone" pour leur permettre d'y créer leurs propres lois (avec une équipe de modérateur, des pages invisibles et uns sorte de direction tournante réservé à ceux qui partage les idées du "chef" )

ici le forum fonctionnait avec une forte participation , c'était très vivant, car le choix avait été fait de ne jamais modérer aucun message, c'était de l'autogestion chacun se modérant s'il l'estimait nécessaire, il y a même une rubrique non publique mais accessible à tous les membre pour ceux qui veulent régler leur comptes, voir s'y traiter de noms d'oiseaux s'ils en ont envie, seul les gros mots ont été modifiés sur le panneau d'administration pour éviter trop de violence verbale

la situation a déjénéré au point que l'un des membres à chercher à me localiser et inciter les autres à venir me casser la figure.. Shocked

finalement ils ont créé leur forum dédié également à la transition post pétrole son nom= "transition" , l'adresse est quelque part sur le forum, mais tu peux la trouver sur le blog "graine de flibuste"

ici on est quelques uns, mais ça poste très peu, ça a marqué tous le monde cette violence, du coup j'ai créé un autre forum ou nous sommes 4 seulement mais qui est dédié à la surveillance des indicateurs de crise financiere et tous les sujet relatifs à la géostratégie afin de prévoir la date approximative du "crash course"

je te propose de lancer une news-letter avec ton projet comme sujet
et on va voir si certains reviennent ..
je m'en occupe de suite, et on va voir ce qui se passe, l'espoir fait vivre lol
je comprend ta déception, si tu dois quiter ce lieu c'est qu'il est écrit que tu le quittes, dans le cas contraire peut etre qu'il peut redémmarer?,
je fais confiance à la "noosphère" qui décidera de l'avenir pour ce forum drunken drunken

à plus (j'envoie la newsletter)

~~NéoBio~~

avatar
et voila j'ai envoyé le messages à tous les membres, mais attends toi à être recruté ailleurs lol ce sera dommage de perdre un nouveau membre et l'espoir de retrouver un véritable activité comme avant, mais ce forum aura remplie son rôle qui est de promouvoir tout projet de transition post pétrole


PRÉSENTATION DE IMPOLITIS ET SON PROJET DANS LE BAS RHIN


Hello du Forum !

Bon, voilà Impolitis, mélange d'impolitesse, et de politis,
pseudo datant de l'époque où je tenais un blog éponyme,
un rien irrévérencieux à l'endroit des politiciens de tous crins.

J'habite en Alsace, dans la campagne au sud de Strasbourg, je suis un jeune retraité, passionné par tout un tas de trucs (musique, cuisine, grec et Grèce, rando, permaculture, végétarisme, etc.).

La problématique de la descente énergétique m'est connue depuis juin 1973, lorsque j'ai lu "Ecologie : détente ou cycle infernal", de Pierre Samuel. Toute les questions qui nous préoccupent aujourd'hui s'y trouvent (pages 80 à 83). Si cela vous intéresse, je pourrai vous les recopier.

Je souhaite m'impliquer dans un projet de territoire en Transition. Chez moi, au milieu des champs de maïs, il n'y a rien. Sur Strasbourg non plus d'ailleurs, et du reste les problèmes qui se poseront à un territoire rural sont, à mon avis, essentiellement différents de ceux d'une grande ville. Alors quoi ? Initier un projet rural chez moi ? Pourquoi pas ?

Peut-être qu'ici j'aurais des pistes et pourrais bénéficier de vos lueurs... C'est du moins ce que j'espère, et apporter ma pierre à la construction d'un édifice viable.
___________________________________________________

PRÉSENTATION DU PROJET:

Bon, que ce soit clair, pour l'instant je parle de moi , non pas que le sujet soit passionnant, mais parce que l'idée me trotte en tête, et que je ne vois personne d'autre ici qui s'intéresse à ce genre de "détail".


Comme je l'ai dit ailleurs j'avais déjà pris contact avec Benoît Thévart. Par téléphone, suite à mon intention d'organiser ici une conférence, j'ai recueilli ses conseils (sages) de me rapprocher de Semur en Transition.

Ceci est intéressant à double titre. Je connais Semur en Auxois et ce territoire à de nombreux points communs avec celui où j'habite. Il me semble important de bénéficier de l'expérience acquise par d'autres groupes, notamment au niveau du lancement du projet. Je pense qu'ensuite le groupe acquerra sa propre dynamique.

Bon, contact est pris. Je vous tiendrai au courant pour la suite.
_________________________________________________________________

PRÉSENTATION DE LA ZONE/ LE BAS RHIN

Un petit topo sur le coin... CoCoRhin est l'acronyme de Communauté de Communes du Rhin (Boofzheim, Daubensand, Diebolsheim, Friesenheim, Gerstheim, Obenheim, Rhinau) soit 7 communes pour 10000 habitants. Voir le site de CoCoRhin pour en savoir davantage. Les deux grandes villes encadrantes sont Benfeld et Erstein, qui sont les portes d'entrée du Ried dans cette zone.

Le territoire est essentiellement à caractère agricole (beaucoup de maïs).

supersasa83

avatar
et bien je te li impolitiz mais j ai un petit problème clavier et je limite ma participation qui m est pénible
mais je suis très intéressée par ton projet
neo j aimerai bien participer e l'autre coté I love you

~~NéoBio~~

avatar
c'est à dire?

supersasa83

avatar
l autre forum

~~NéoBio~~

avatar
Laughing regarde dans tes messages privés tu as eu une invit

impolitis

avatar
Interrogation en cours : comment passer de la phase du rêve à la rencontre de l'environnement ? Comment créer une dynamique entre "l'initiateur" du projet et la communauté ?

D'évidence fonctionner seul ne va pas mener bien loin. Ce sont les principes de la Permaculture qui me le disent.

Je vais passer quelques jours à plancher sur cette thématique. Un guide de réflexion bien commode est amorcé dans le Manuel de Transition. Reste plus qu'à remplir les cases ! lol!



Dernière édition par impolitis le Dim 13 Mar - 21:48, édité 1 fois (Raison : Orthographe)

Bourrache

avatar
Bonjour,

J'ai eu la newsletter par email, donc, je viens un peu aux nouvelles. J'ai un peu un projet similaire au tien, mais cela va demander une expatriation de ma part (j'habite en Belgique pour l'instant). J'avais ciblé 3 régions de France : le Gers, l'Aveyron, l'Auvergne. Je suis aussi seule pour tout élaborer et comme toi, je suis consciente que c'est très difficile. Je sais ce que je veux réaliser au niveau projet, mais pour passer à la phase active, dur, dur.

Mon but final est d'acquérir une indépendance alimentaire et énergétique, le tout à la sauce permaculture. Donc, je suis curieuse d'en savoir un peu plus sur tes idées.

Françoise

impolitis

avatar
Merci Françoise.

De quelle Newsletter parles-tu ?

Je ne sais pas qu'elle est ton approche, mais ce qui est clair pour moi, c'est que je ne ferai rien seul. Soit il y aura des gens qui intégreront le projet, de sorte que cela devienne un projet communautaire (et pas mon projet), soit il n'y aura personne, et là j'ai conscience de ne pouvoir relever le défi à moi seul.

Ma seule idée là dedans, c'est le départ, et les idées mises en œuvre seront celles de la communauté, après je ne dois être rien de plus que les autres. A part rester l'initiateur, mais cela ne met pas de beurre dans les épinards, ni ne donne de droit particulier.

Je rejoins complètement Rob Hopkins sur ce plan. Un projet ne peut-être individuel (sauf bien entendu au départ) ni trop large, parce qu'il aura de fortes chances de tomber dans la bureaucratie. Il faut travailler au niveau local, avec la somme des compétences et des volontés, y compris les conseils municipaux, cantonaux et le tissus économique local. Dans un projet de Transition il n'y a pas de "pestiférés".

Je ne crois pas l'autarcie totale possible, c'est mon point de vue, mais que cela ne te décourage pas.

impolitis

avatar
Avec des « Et si… » on mettrait peut-être bien la Transition en marche, ou le pouvoir de la vision.

Et si dans vingt ans cela fonctionnait ?

Je vois bien les routes de campagnes dégagées, rendues enfin aux chevaux, aux piétons, aux cyclistes. Plus de pétrole ? Oui, mais plus de place pour vivre. Des trains partout, enfin presque, des transports en communs.

Je vois bien le soir, les voisins réunis sous le grand tilleul. On aurait sorti les bancs, confectionnés par le menuisier revenu au village. On parlerait, on échangerait, on aurait remis la téloche à sa place : le Néant.

Et si on retrouvait le plaisir de faire soi-même des tas de trucs, de cuisiner, troquer les choses dont on n'aurait plus besoin (un landau, des jouets, des bouquins…)

Et si laisser les voyages lointains aux oiseaux faisait à nouveau rêver ? Reprendre le temps de voyager au rythme qui permet de voir, de sentir. Adieu à la consommation passive d’images, d’ailleurs et regagner le temps de vivre ses passions, celles à venir. Nous aurons le temps.

Et si l’on vidait un peu la maison, on aurait besoin de moins de place, donc de moins de chauffage, de moins d’énergie, de moins de ménage. Laisser la place libre, et de choix, à ce qui est beau, et vade retro l’encombrement !

Et si on n’achetait plus que ce qui est strictement nécessaire. Et l’on achèterait de vraies choses, qui durent, qui soient belles, que l’on aimerait garder. On tordrait, par la même occasion, le cou à la publicité. Adieu les promos, les journaux de pubs à deux balles, les cadeaux inutiles.

Et si l’on échangeait, et si l’on partageait ? Je peux t'enseigner la guitare, l’allemand, faire l'électricité de ton atelier. Peux-tu me faire une étagère ? Peux-tu me donner du cidre en échange ? L’entraide…

Et si le marché revenait, si les échoppes rouvraient, si le forgeron s’installait à nouveau… S’il n’était plus besoin d’aller à But (ou autres) pour acheter la chambre du petit à venir. On consommerait moins, mais local, sans transports, sans pollution, sans accidents, sans emballages.

Et puis, viens on va se retrouver à la cuisine. Oubliés les plats cuisinés, industriels, les trucs sans goût, ou plutôt de mêmes goûts. Variété, invention, créativité.

Et si tout ceci ramenait la santé ? De bons repas, des produits sains, plus d’activité… On se soignerait d’une façon plus naturelle, mais en ayant intégré les apports des connaissances modernes. Mais la place prépondérante reviendrait à la prévention, plutôt qu’à la réparation.

Ah ! Je rêve ! Ah oui ? Et si…

Mais non, c’est le début de la Transition…

supersasa83

avatar
y a rien message privé Shocked Sad

impolitis

avatar
supersasa83 a écrit:y a rien message privé Shocked Sad

Quel est le rapport avec le sujet de ce topic ?

~~NéoBio~~

avatar
c'est du hors sujet en effet, revenons y, de quelle façon comptes tu réunir des gens du rhin autour de ton projet?

impolitis

avatar
Je veux préciser que je ne compte réunir personne. Ce serait un peu ambitieux, non ? Je n'ai pas le pouvoir de faire venir les gens. Ce sont eux qui sont leur propre moteur de changement, c'est à eux de se mettre en route. Ceux qui ne viennent pas, ce sont ceux qui ne sont pas prêts. Ils ont besoin de temps.

Les gens du Rhin... Hou la la ! Non, je vais me limiter aux communes environnantes, cela sera bien suffisant.

Maintenant sur le plan des choses que je peux faire qui je l'espère inciteront les gens à venir : projeter des films, suivis de débats, puis des conférences, de manière à expliquer peu à peu ce qu'est la transition, et ensuite seulement, se lancer dans l'Initiative de Transition à proprement parler. Mais cela demande du temps, et ne peut être une œuvre personnelle, mais un accomplissement collectif.

Cette méthode est plus ou moins celle recommandée par Benoît Thévard, et par Rob Hopkins en personne. Je trouve que la progressivité colle assez bien à l'esprit qui sous-tend la Transition.

~~NéoBio~~

avatar
je vais suivre ça de pret car j'espère aussi pouvoir faire pareil dans ma région

impolitis

avatar
Au fur et à mesure de l'avancée de mes réflexions il devient certain que les actions de sensibilisation sont un préalable incontournable. Bien sûr, même à ce stade je ne dois pas faire les choses seul.

Donc dans l'immédiat il va falloir activer mon réseau personnel, au travers duquel il est fort probable que les premiers initiateurs se manifesteront.

Poser une pierre après l'autre...

~~NéoBio~~

avatar
je réfléchissais à la façon de communiquer dans le cadre de réunions, je me demande si la solution serait (mis à part des réunions pour adultes) des réunions spectacles pour enfants à travers les quelles on peut toucher les parents, en effet beaucoup d'adultes refusent de comprendre, ils n'aiment pas qu'on leur explique les choses, en revanche ils sont réceptif quand il sagit d'un spectacle , de peur que le spectacle soit choquant par exemple ou alors seulement du fait qu'il n'y a rien d'autre à faire, ils se retrouvent en situation d'écoute

impolitis

avatar
Excellent ! Quelque soit l'action de communication elle fait avancer le
Schmilblick.

Ton idée à l'adresse des enfants est séduisante. Moi je ne sais pas faire, mais je suis sûr qu'il existe des gens qui font ça très bien.

Quant à la surdité que tu prêtes aux adultes elle me semble relative à la façon dont on fait passer le message. Apprendre à communiquer mieux fait partie des qualifications à mettre en place.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum