Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gerald Celente, celui qui prévoit les crise : est péscimiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

~~NéoBio~~

avatar
"Les premiers coups de la première grande guerre du 21ème siècle ont été tirés"



mercredi 09 févr. 201194
par Audrey Duperron
"Une révolution a commencé. Les premiers coups de la première grande guerre du 21ème siècle ont été tirés". C’est le credo que, Gerald Celente, expert et fondateur du Trends research Institute
(Insitut de recherche des tendances), à l’origine de nombreuses
prévisions, a martelé lors d’une interview réalisée par Erik King de
King World News (document mp3).

Sa vision, c’est que contrairement à ce
que les experts voudraient nous faire croire, les crises tunisienne et
égyptienne ne sont pas limitées au monde arabe. En fait, il leur associe
le soulèvement des étudiants britanniques, en fin d’année dernière
lorsque leurs droits de scolarité avaient été doublés, mais aussi les
mouvements de protestation en Grèce, ou au Portugal. Pour lui, toutes
ces démonstrations ont constitué autant de points d’ignition d’un
phénomène global. Car les guerres sont d’abord civiles, puis elles
s’étendent à une région du monde, pour finir par se mondialiser. Et
l’histoire se répète. La grande récession ? Comparable à la grande
dépression de 1929. La panique boursière de 2008 ? Similaire au krach
de 1929. La seconde guerre mondiale ? Il prédit que nous devrions
bientôt connaitre le premier conflit mondial du 21ème siècle…

Les gouvernements ont mis en place des
politiques d’austérité pour renflouer les banques et couvrir les
erreurs du "Gang de Goldman Sachs", et le marché financier,
explique-t-il, et ils ont augmenté les impôts, réduit les services de
l’Etat, ce qui étrangle les petites gens. Ils tentent tant bien que mal
de maintenir des revenus sociaux pour les chômeurs et les plus pauvres
pour les garder tranquilles, mais ce n’est qu’un pis aller, car tôt ou
tard, estime-t-il, le peuple en colère s’insurgera.

"La jeunesse du monde unie".
"Aujourd’hui, les jeunes sont éduqués, et ils sont connectés, ils
communiquent par l’internet. Cette révolution commencera avec les
jeunes". Les autres classes de la population ont peur, et souhaitent
protéger leurs avoirs. Mais les jeunes, à l’exemple des jeunes
espagnols, qui connaissent des taux de chômage de près de 50%, n’ont pas
de travail, pas d’argent et aucun avenir, n’ont plus rien à perdre,
d’après lui. L’Afghanistan, l’Irak, n’avaient pas mobilisé les jeunes
américains, parce qu’ils n’y étaient pas enrôlés, leur vie n’était pas
en danger et ils ne se sentaient pas concernés. En Égypte et en Tunisie,
les choses étaient différentes, analyse-t-il : "Pourquoi croyez-vous
qu’il y a eu des émeutes en Égypte ? Pour la démocratie ? Les gens se
fichent de ce que c’est, ils n’en profitent pas ! Ils veulent de la
nourriture sur leur table. Et vous allez donc voir ce phénomène se
généraliser"

mon avis: 50% des gens vivent en ville, et si 50% des autres travaillent la terre à la main
comment voulez vous que tous le monde mange?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum