Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

greve: le soutient populaire mondial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

~~NéoBio~~

avatar
Maroc. Solidarité avec les luttes en France
Le syndicat marocain U.M.T. (Union Marocaine du Travail) apporte son soutien total et son entière solidarité avec toutes les organisations ouvrières, les travailleuses, les travailleurs, les chômeurs, les retraités et la jeunesse de la France en lutte contre la réforme régressive des retraites et contre les plans d’austérité imposés aux peuples.

Recevez, cher(e)s camarades, l’expression de nos très fraternelles salutations solidaires et syndicalistes.

Le Bureau Régional des syndicats U.M.T.
de Rabat, Salé, Temara.

1, AV. Jean Jaurès, Rabat (Maroc).

Le syndicat marocain U.M.T. en bref :

- UMT: Union Marocaine du Travail, est une organisation syndicale marocaine a été fondée en mars 1955 à Casablanca avant l’indépendance du Maroc



Brésil. Solidarité avec les luttes en France




Environ 200 personnes, représentant différentes organisations syndicales et populaires brésiliennes, ont fait une manifestation de solidarité et de soutien à la lutte des travailleurs et de la jeunesse de France pour le retrait du projet du gouvernement de Sarkozy qui attaque le droit à la retraite dans ce pays.

Dans la matinée, environ 2000 personnes issues d'organisations de tout le pays ont fait une manifestation devant le Ministère du travail en de l'emploi, pour défendre la liberté et l'autonomie syndicales et contre les attaques subies par ANDES-SN (Syndicat national des enseignants de l'enseignement supérieur au Brésil).

Dans l'après-midi, des étudiants et des représentants de différentes organisations se sont dirigés vers l'ambassade française, où a été remis un document en solidarité avec la lutte des travailleurs et des jeunes, et où nous exigeons l'arrêt immédiat de la répression, ainsi que le retrait du projet d'attaque contre les retraites.

Nous sommes convaincus que la victoire des travailleurs et des jeunes français à l'heure actuelle renforce la lutte de tous les travailleurs dans le monde entier contre les tentatives de faire payer la crise impérialiste internationale par les travailleurs et les secteurs exploités et opprimés.

Nous ne paierons pas pour l'orgie de spéculation internationale.

Toute action d'unité et de solidarité que nous pouvons développer en ce moment, alors que le gouvernement français maintient l'intransigeance et augmente la répression pour tenter de vaincre la mobilisation, est décisive.

Nous appelons toutes les organisations ouvrières et mouvements sociaux à multiplier les actions de soutien et de solidarité, conformément à leur réalité spécifique, et cela particulièrement en Europe, où des batailles avec le même contenu se déroulent dans pratiquement tous les pays.

CSP - Conlutas

Centrale syndicale et populaire




Brésil. Solidarité avec les luttes en France




Environ 200 personnes, représentant différentes organisations syndicales et populaires brésiliennes, ont fait une manifestation de solidarité et de soutien à la lutte des travailleurs et de la jeunesse de France pour le retrait du projet du gouvernement de Sarkozy qui attaque le droit à la retraite dans ce pays.

Dans la matinée, environ 2000 personnes issues d'organisations de tout le pays ont fait une manifestation devant le Ministère du travail en de l'emploi, pour défendre la liberté et l'autonomie syndicales et contre les attaques subies par ANDES-SN (Syndicat national des enseignants de l'enseignement supérieur au Brésil).

Dans l'après-midi, des étudiants et des représentants de différentes organisations se sont dirigés vers l'ambassade française, où a été remis un document en solidarité avec la lutte des travailleurs et des jeunes, et où nous exigeons l'arrêt immédiat de la répression, ainsi que le retrait du projet d'attaque contre les retraites.

Nous sommes convaincus que la victoire des travailleurs et des jeunes français à l'heure actuelle renforce la lutte de tous les travailleurs dans le monde entier contre les tentatives de faire payer la crise impérialiste internationale par les travailleurs et les secteurs exploités et opprimés.

Nous ne paierons pas pour l'orgie de spéculation internationale.

Toute action d'unité et de solidarité que nous pouvons développer en ce moment, alors que le gouvernement français maintient l'intransigeance et augmente la répression pour tenter de vaincre la mobilisation, est décisive.

Nous appelons toutes les organisations ouvrières et mouvements sociaux à multiplier les actions de soutien et de solidarité, conformément à leur réalité spécifique, et cela particulièrement en Europe, où des batailles avec le même contenu se déroulent dans pratiquement tous les pays.

CSP - Conlutas

Centrale syndicale et populaire



Cameroun : Message de solidarité avec la lutte pour la défense des retraites en France




Message du Secrétaire Général Richard Martin Ntondo du MANIDEM
21 octobre 2010 par solidarité

“Bon courage dans la lutte des masses populaires pour la défense des retraites justes et équitables pour tous. Nous sommes sensibles à vos revendications justifiées et n’avons que mépris pour l’arrogance de Sarkozy et sa horde privilégiée. Nous suivons cette lutte au jour le jour....”


Le MANIDEM (Mouvement Africain pour la Nouvelle Indépendance et la Démocratie) est une organisation camerounaise avec laquelle le NPA entretien des relations fraternelles.




Burkina Faso : MOTION DE SOUTIEN A LA LUTTE DES TRAVAILLEURS ET DU PEUPLE DE FRANCE




Communiqué du 6ème conseil syndical ordinaire de la CGT-B
21 octobre 2010 par communiqués partis amis et associations - luttes ouvrières - solidarité
Considérant la volonté du gouvernement du Président Nicolas SARKOZY de démanteler les acquis du peuple Français au profit de la grande bourgeoisie française qui bénéficie de tous les avantages : bouclier fiscal, parachute doré, flexibilité des emplois, etc. ;
Considérant que les travailleurs et les peuples ne sont nullement responsables de la crise qui frappe le système capitaliste se traduisant par de graves déficits au niveau des budgets nationaux et ceux des retraites que les pouvoirs veulent résoudre par des mesures antisociales et anti-travailleurs ;
Considérant l’entêtement des autorités françaises à imposer aux travailleurs français une réforme des retraites consistant essentiellement à amener l’âge de la retraite de 60 à 62 ans ;
Considérant que tous ces acquis ont été arrachés de haute lutte par la classe ouvrière et le peuple français qui ont inscrit des pages glorieuses dans les conquêtes sociales du droit du travail de l’humanité ;
Considérant que la lutte exemplaire et dans l’unité d’action engagée par les organisations syndicales contre l’allongement du bénéfice de l’âge de la retraite à 62 ans, toute chose qui non seulement va user davantage le travailleur qui n’aura qu’à aller à la tombe après labeur, mais bouche aussi les possibilités d’embauche de la jeunesse française d’aujourd’hui vouée au chômage ;
Considérant les records de mobilisation battus dans de nombreux secteurs d’activités et dans de nombreuses localités par les organisations des travailleurs, de jeunes et autres couches de la société française ;
Considérant la nécessaire solidarité à développer entre les peuples du monde en lutte contre les mêmes exploiteurs ;

Le 6ème conseil syndical ordinaire de la CGT-B, tenu les 15 et 16 octobre 2010 à Ouagadougou, • condamne le pouvoir de Sarkozy dans son entêtement à faire passer au forceps une loi antipopulaire et antisociale ; • encourage les responsables et militants des différentes organisations au maintien de l’unité d’action ; • salue la lutte héroïque et unitaire de la classe ouvrière et le peuple Français et leur assure de son soutien indéfectible, • appelle les travailleurs et le peuple burkinabé à suivre cette lutte, à la soutenir et à la populariser.

Fait à Ouagadougou, le 16 Octobre 2010.



Le Conseil

Source :http://www.afriquesenlutte.org/afrique-de-l-ouest/burkina-faso/article/burkina-faso-motion-de-soutien-a





La solidarité du LKP en soutien aux organisations, aux travailleurs et à la jeunesse de France





Communiqué du LKP
Liyannaj kont pwofitasyon.

En soutien aux organisations, aux travailleurs et à la jeunesse de France

Le LKP condamne fermement les agressions perpétrées par les forces de répression à l'encontre des travailleurs français en lutte et particulièrement à l'encontre des jeunes, lycéens et étudiants;

Le LKP apporte son soutien militant et exprime toute sa solidarité aux organisations ouvrières, aux travailleurs, aux chômeurs, aux retraités et à la jeunesse de France qui luttent pour la satisfaction de leurs justes et légitimes revendications;

Le LKP exhorte les travailleurs, les chômeurs, les jeunes, les retraités, les précaires à poursuivre le combat contre la dictature sarkoziste;

Le LKP appelle l'ensemble des travailleurs, des chômeurs, des jeunes, des étudiants, des lycéens, des retraités de Guadeloupe, Martinique et Guyane à participer en masse à la grande journée d'action et de mobilisation organisée dans nos trois pays le 26 octobre 2010.

Ansanm Nou Ka Lite, Ansanm Nou Ke Gannye !

Pour le Collectif Liyannaj Kont Pwofitasyon.
Elie Domota,

Pointe-à-Pitre, le 15 octobre 2010.




Grèce. Solidarité internationale





Grèce

nitiative de syndicats de base du privée et du public de Thessalonique (Grèce)

L’Initiative des syndicats de base du privé et du public ainsi que les A.G. des associations estudiantines de Thessalonique ont organisé hier un rassemblement suivi par une manifestation afin d’exprimer leur solidarité au peuple français qui se bat dans la rue contre la politique réactionnaire de Sarkozi. La manifestation s’est dirigée au Consulat Français ou elle a été accueillie par des unités de MAT (CRS grecs). L’affrontement a pu être évité grâce au sang froid des manifestants et la manifestation s’est poursuivie a travers les rues de la ville « accompagnée » par les MAT. Les manifestants scandaient les mots d’ordre suivants : « De Paris a Thessalonique, tous en lutte, tout pour la victoire », « Ici comme en France, révolte partout contre le gouvernement, l’UE et le FMI », « La solidarité est l’arme des peuples. Victoire au combat des ouvriers Français » et « Ca va être comme en France, ca va être la panique, le capitalisme ne nous fera pas mourir ».





Simon, SH


Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum