Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

ceci n'est pas un scenario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 ceci n'est pas un scenario le Lun 25 Oct - 2:13

~~NéoBio~~

avatar
Ce qui arrive quand le mirage de l'argent-dette s'évapore J'ai trouvé le commentaire, proposé tel quel, sur le blog de Loïc Abadie.
Ce témoignage permet de rendre concret ce qui peut se passer si les économies occidentales continuent dans la fuite en avant endettement/consommation.
Une description forte alors que la majorité de nos concitoyens dorment encore sur leur deux oreilles !

« L’un d’entre vous se pose la question de savoir ce qui se passerait si un pays se déclare en cessation de paiements.

J’ai vécu à Buenos Aires la crise argentine et je peux donc vous parler de ce que les argentins ont vécu au jour le jour.

Si la France ou la Grêce devait se déclarer en cessation de paiements, je pense qu’on vivrait à peu près la même chose.

-D’abord le fait de fermer les banques purement et simplement et d’obliger à payer par carte de crédit et pour un montant limité à 250$ par semaine pro-
voque une désorganisation complète de tous les circuits commerciaux.
Même si votre salaire est versé vous ne pouvez pas le dépenser et vous achetez pas grand chose avec 250 pesos qui dévaluent journellement.
Plus moyen d’acheter des marchandises à l’extérieur car personne n’accepte le peso. Donc, plus de transport internationnaux, plus assez d’électricité avec des coupures plusieurs fois par semaine,
plus moyen de réparer les pompes à eau de la compagnie des eaux donc des quartier ne peuvent plus avoir l’eau du robinet et les pompiers font une distribution le matin et le soir avec
leurs camions, des difficultés pour faire des appels téléphoniques internationnaux, plus d’électronique ni de pièces détachées pour les voitures, les ordinateurs,
les télés les appareils des hôpitaux, plus de médicaments (et c’est un vrai drame pour les malades qui sont sous insuline par exemple), les hôpitaux ne peuvent plus soigner,
la moitié du personnel a été licencié et le stock de médicaments n’est fourni que par l’aide d’urgence du Brésil mais de toute façon sont en quantité insuffisante ou ne sont
plus livrés depuis des semaines avec les drames humains que cela suppose pour les malades du cancer, du coeur, diabétiques, porteurs du VIH, prématurés, etc…

Les services publics fonctionnent au ralenti avec des queues immenses, pas de chauffage, on vous facture les imprimés mèm pour la déclaration d’impôts, les écoles,
les services sociaux, les impôts, la poste, le métro, les trains, les bus marchent comme ils peuvent. Le matériel n’est plus entretenu et des rames de métro tombent en panne entre 2 stations…

Pour la nourriture, on ne peut plus avoir que les produits locaux et quand cela suppose un transport par camion, tout se complique.

Le troc revient en force: je te donne cette paire de chaussures et tu me donnes 2 kilos de farine.
Si vous vendez votre appartement, vous êtes payé en bons du trésor avec échéance à 5 ans…
En attendant, il faut faire avec et trouver un vendeur qui accepte vos bons du trésor en échange de son appartement.
Inutile de dire que le marché immobilier s’est écroulé.
Sans parler de la délinquence qui s’installe avec des rapts en série pour obtenir une rançon des gens qui ne sont que de simples épiciers ou des pro-
fesseurs de lycée (donc il ne s’agit pas de personnes fortunées) avec assassinat de la personne enlevée dans 95% des cas.
C’est un vrai cauchemard à vivre et rien ne marche. Pour moi c’est une expérience traumatisante qui n’est pas souhaitable. »
http://plusconscient.net/le-billet-du-webmaster/301-ce-qui-arrive-quand-le-mirage-de-largent-dette-sevapore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum