Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

la démocratie c'est : cause toujours...

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

patoche


suite :

3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l'appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C'est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n'assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s'ils avaient été appliqués brutalement.

Je suis d'accord
Et j'ajouterais : créer du chomage pour que les travailleurs se sentent redevables de leurs maitres qui consentent à leur donner un travail
pareil organisée par l'élite

4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l'accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d'accepter un sacrifice futur qu'un sacrifice immédiat. D'abord parce que l'effort n'est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s'habituer à l'idée du changement et l'accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

Si quelq'un avait un exemple en tete...

5/ S'adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s'adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d'une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

Mouuaaaiiisss ...

6/ Faire appel à l'émotionnel plutôt qu'à la réflexion
Faire appel à l'émotionnel est une technique classique pour court circuiter l'analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l'utilisation du registre émotionnel permet d'ouvrir la porte d'accès à l'inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

Hitler s'en servait déja
autres exemples : les manipulations autour du 9/11 (organisé), toutes les publicités (capitalisme), etc

7/ Maintenir le public dans l'ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l'éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l'ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

n'importe quoi mdr


8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d'être bête, vulgaire, et inculte…

Terrible . j'endure ca tous les jours au lycée : téléréalité, people, porno, alcool, fumettes, jeux débiles, séries télé, films débiles du genre American Pie, mode, etc
le capitalisme et la consommation quoi comme toujours


9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l'individu qu'il est seul responsable de son malheur, à cause de l'insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l'individu s'auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l'un des effets est l'inhibition de l'action. Et sans action, pas de révolution!…

pareil rien compris



Dernière édition par patoche le Dim 17 Oct - 3:36, édité 1 fois

supersasa83

avatar
le système scolaire tu es conditionné a être ce qu il y a sur tes contrôles ,si tes notes sont moyennes tu es moyen ,et plus tard lorsque tu travailles et que tu as du mal a joindre les 2 bouts c est de ta faute tu n avais qu a bosser mieux a l école ,faire plus d études pour avoir un meilleur boulot mieux payé .

~~NéoBio~~

avatar
tu vends des fruits et légumes sur les marchés, ce travail te permet de voir du monde, tu n'est pas toute la journée au travail en usine et finalement tu gagnes bien ta vie
tout en participant à faire revivre des quartiers désertés à cause des supermarchés
finalement l'école quand tu vois qu'il faut un bac pour etre caissiere de supermarché ....
en martinique j'ai croisé une nana qui avait fait le grand jeu scolaire, avec études en france , et finalement elle faisait des plats cuisinés maison pour les touristeà partir de 10h jusqu' à 15h et la journée était finie...

j'ai eu mon second diplôme (le premier n'a servi a rien, c'était une voie de garage dans un système ou l'élève a un diplôme sans jamais travailler in situe (donc aucun patron n'en veut))

je l'ai eu le second à 28/30ans à peu près à l'AFPA ,
seulement 9 mois sans cours de français ou d'anglais ou de math (si pas applicable dans ce job là)
pas de géo ni d'histoire, (de toute façon ces matières là devrait être facultatives )
à la sortie de la formation j'avais le choix du travail, de la ville, et un an plus tard du salaire... 10ans plus tard j'étais artisan


finalement l'école ça n'aura été (pour moi) qu'une période de prison ferme et je n'ai jamais rendu un travail réalisé à la maison
si seulement j'avais eu le droit de me lever et aller étudier et lire ce qui me faisait plaisir (à partir de la 6eme) et pourquoi par dessiner et peindre (le rêve!!)
quelle merde l'école



Dernière édition par ~~NéoBio~~ le Sam 30 Oct - 12:11, édité 1 fois

~~NéoBio~~

avatar
tiens je répond à ton message complètement hors sujet lol (rien à foutre de toute façon personne ne peut plus se plaindre lol)
en fait ça parlait du texte de chomsky qui était un faux , ces salop ont recopié un texte de timsit sur son site spynet (site sur la théorie du complot) puis il l'ont signé chomsky
petit scandale pendant quelques jours! lol

mais l'ami bricmond à eu un démenti de noam lui même

supersasa83

avatar
t as raison on fait ce qu on veut !!!!
bon alors tu vas libérer ton fils Razz
pour être dehors je suis dehors même sous la pluie aujourd hui Crying or Very sad et pas de patron I love you I love you I love you (a part mon mari )
pour l argent c est sur que si je retournais a la poste je gagnerais plus d argent mais même en faisant moins heures et en aillant plus de vacance tu as l impression de plus travailler Evil or Very Mad
donc j ai écouté nicolas ....travailler plus pour gagner moins tongue
en fait quand tu es ton patron ta une "impression" de liberté ,ce n est qu une impression mais tu es plus heureux
alors pour faire revivre le quartier Crying or Very sad je crois que nous sommes dans la ville ou il y a le plus de supermarché Evil or Very Mad

~~NéoBio~~

avatar
supermarchés lol! je cois que tu vas demenager? ça va etre plus facile de jouer ce rôle sans doute ailleurs , là ou tu es c'est très peuple actuellement je crois?

pour mon fils, je m'aperçois que c'est pire que ce que je croyais, à force de faire le forcing pour qu'il assure, il c'est mis à jouer un rôle avec moi
je viens de m'en rendre compte, il me ment, je ne l'ai pas vu venir, je pense que je devrais faire comme les gitans , être de son coté contre l'école, il me disait qu'il aimait travailler mais n'aimait pas l'école, j'ai fais le mauvais choix, c'est lui qui a raison

je vais arrêter de lui donner des consignes , je voudrait qu'il soit mon pierrot comme dans la chanson de Renaud
comme il y a quelques temps encore

Jack La Mafda

avatar
~~NéoBio~~ a écrit:
pour mon fils, je m'aperçois que c'est pire que ce que je croyais, à force de faire le forcing pour qu'il assure, il c'est mis à jouer un rôle avec moi
je viens de m'en rendre compte, il me ment, je ne l'ai pas vu venir, je pense que je devrais faire comme les gitans , être de son coté contre l'école, il me disait qu'il aimait travailler mais n'aimait pas l'école, j'ai fais le mauvais choix, c'est lui qui a raison

je vais arrêter de lui donner des consignes , je voudrait qu'il soit mon pierrot comme dans la chanson de Renaud
comme il y a quelques temps encore

moi c'est ce que je ferais (et ce que je fais d'ailleurs) à ta place
je suis contre l'école, et dès que je peux, je garde ma fille à la maison

supersasa83

avatar
alors surtout il faut faire attention que les enfants continuent a apprendre parce que le manque école et le temps e tranquillité a la maison font que les apprentissages ne se font pas et la primaire est essentielle

~~NéoBio~~

avatar
il me dit qu'il aime travailler et cet été ça a été long mais il a fait un livre d'écriture entier, maintenant il le montre aux enfants qui passent à la maison, très fier!! I love you

supersasa83

avatar
et qu est ce que tu attends pour le lever de l école !

~~NéoBio~~

avatar
il faudrait qu'on soit plusieurs couples pour faire ça , seul à la maison c'est malsain, pas de jardin , centre ville, non pas pour l'instant

supersasa83

avatar
cherches d autres familles qui sont nonsco dans ton coin !

~~NéoBio~~

avatar




Accueil du site > Environnement > Pratique > Tierra Utopia > La démocratie représentative n’est pas une démocratie





La démocratie représentative n’est pas une démocratie





vendredi 17 décembre 2010, par Frédéric Boutet











Sommaire


La démocratie représentative c'est quoi ?
Dans les faits
Exemple de pouvoir anti-démocratique
Le maintien des enfants dans l'ignorance
Le piège de la démocratie représentative
Inutile de voter
Discours de la méthode sur cet article
A lire sur le sujet...





La démocratie représentative c'est quoi ?



La démocratie représentative a été introduite conjointement par la
constitution américaine et la Révolution française à la fin du XXVIIIè
siècle. Adam Smith aux USA disait clairement : "nous ne voulons pas
de la démocratie, nous ne voulons pas que le peuple décide. Il nous faut
une structure qui protège les riches des pauvres
". C’est ainsi que s’est définie la démocratie représentative : "tu choisis qui te domine, qui décide à ta place", ca donne l’impression de décider de quelque chose.

En France, avec la Révolution de 1789 et autres révolutions éphémères
ont évolué vers une dictature des Institutions sur le peuple. La
représentation sert de déguisement, d’amuse-gueule. D’où l’expression "la dictature, c’est "ferme ta gueule". La démocratie, "cause toujours".

La démocratie représentative cherche à faire croire aux gens que le
débat entre les riches et pauvres, entre les exploiteurs et les
exploités se ramène au débat entre la droite et la gauche, ce qui est
totalement absurde.

La gauche n’a strictement aucune intention de remettre en cause la
relation de domination de l’économie de marché : patron / salarié,
maître esclave. Regardez ces "Verts" qui tablent sur une "croissance
verte" qui ne vient même pas en substitution de la "croissance
polluante" mais qui vient s’additionner. Ils n’ont qu’un seul objectif :
gouverner. Si les grands capitalistes sont suffisamment amadoués par
cette gauche, elle aura leur appui, comme cela s’est produit pour Obama
aux USA.






Dans les faits



Chacun a en tête le referendum sur le Traité de Constitution
Européenne : les peuples français et irlandais ont dit "non" mais ils le
font quand même. Ils s’assoient sur le peuple en prétextant que le
peuple ne comprend pas. Qui peut croire que ces gens se comportent
différemment avant et après une élection ? Ils se fichent éperdument de
la gauche et de la droite : ils continuent.

Pour le peuple, il n’y a rien à comprendre rationnellement ! Il y a
des gens qui exploitent d’autres gens pour s’enrichir en argent et en
pouvoir. Ils prennent tous pour base la rentabilité financière comme
valeur primordiale, à propos de la question des retraites, à propos de
la question de la sécurité sociale, mais à quoi cela rime de parler de
rentabilité financière concernant l’action d’aider une vieille dame à
traverser la route ?

Avec l’arrêt "Chassagnou" du 29 avril 1999 [1], la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a précisé :



En outre, pluralisme, tolérance et esprit d’ouverture
caractérisent une « société démocratique » : bien qu’il faille parfois
subordonner les intérêts d’individus à ceux d’un groupe, la démocratie
ne se ramène pas à la suprématie constante de l’opinion d’une majorité
mais commande un équilibre qui assure aux minorités un juste traitement
et qui évite tout abus d’une position dominante.



Le système électoral français et européen réalise exactement
l’inverse de ce que dit la CEDH : ce que les députés vainqueurs font
pendant leur mandat est quoiqu’il arrive, dans un sens comme dans
l’autre, n’est que l’exploitation des hommes, des Institutions et de la
nature pour le compte de ceux qui leur sont proche. Plus vous les aurez
aidé à prendre le pouvoir, et plus vous serez récompensés.

La plus grande erreur serait de se laisser croire que l’Homme en tant
qu’espèce n’est que cette domination. C’est complètement faux : des
sociétés humaines qui ont imité la nature, où jamais une espèce ne
domine totalement les autres, ont existé. Voir Révolution….






Exemple de pouvoir anti-démocratique



Un exemple récent pour la période 2006-2011 : comment s’est développé le solaire photovoltaïque en démocratie [2] française ?

Et bien quelques personnes au Ministère de l’Industrie ont rédigé un
texte, l’ont fait voir à quelques connaissances industrielles, à
l’association Hespul - une association loi 1901 participationniste,
association pour la forme, entreprise d’Etat dans le fond - et le
Ministre a signé. Le décret ministériel est paru le 10 juillet 2006 au
Journal Officiel, et c’est ainsi qu’a commencé le développement de la
filière solaire en France. Il impose une certaine esthétique à toutes
les réalisations en France. Il impose une limite de 3kWc totalement
absurde. Jamais le peuple n’a décidé de quoique ce soit, pourtant c’est
de lui qu’il s’agit. Si nous nous étions réunis en région pour décider
de comment nous allions le développer, jamais nous n’aurions abouti à un
tel décret.

Tout ceci est en totalement contradiction avec l’article I de la Constitution de la Vè République Française :



"son [à la République] organisation est décentralisée".


Celui qui ose appeler cela une "démocratie" appellera la déportation
des juifs un détail de l’Histoire, cela ne fait aucun doute : plus rien
n’a de sens, plus rien d’humain n’a de valeur.

Ce n’est qu’un exemple. Il y en a tant d’autres. Chacun dans son domaine de compétence peut trouver un exemple.

Soit on accepte d’être les laquais, soit on relève la tête.

~~NéoBio~~

avatar
l'avis surprenant d'un comique qui n'en panse pas moins: patric sebastien
- Entre le milieu populaire et la politique, l’écart s’est-il creusé ?
P.S. :

C’est un précipice ! Dans les journaux télévisés, on ouvre sur Ségolène
Royal qui se présente aux primaires alors qu’il y a des sujets graves !
Ça me fait gerber. Tout a commencé avec Sarko qui est d’une exemplarité
abominable. Sans lui cracher dessus, ce n’est pas ce qui pouvait nous
arriver de pire, mais on n’a pas été capable de trouver mieux. On ne dit
pas "casse-toi pov' con" même si on le pense.

- On vous sent révolté…

P.S. : Je
suis fâché avec tous ceux qui ont le pouvoir. Pourtant, j’existe quand
même. Je ne ferai jamais partie des soumis, quel que soit le pouvoir.
Dans le service public,
beaucoup de gens ont du boulot car ils sont copains avec le Président. Il ne faut pas se leurrer.

- Michel Drucker et Laurent Ruquier refusent d’inviter Marine Le Pen. Vous, dans votre cabaret, seriez-vous prêt à le faire ?

P.S. : Pourquoi
pas ! Mais je n’invite pas de politiques dans mon émission. Si je le
faisais, je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas venir. On est en
démocratie et tout le monde a sa place. Je suis humaniste, donc je
n’exclus personne. Mais il y a des mecs à droite, au gouvernement même,
bien plus dangereux que Marine Le Pen.

- Marine Le Pen n’est-elle pas, comme l’affirment certains hommes politiques, plus dangereuse que son père ?
P.S. : Vous
n’êtes absolument pas conscient de la manipulation à laquelle vous
participez et qui est très bien organisée. Le calcul politique en ce
moment, c’est de faire monter Marine Le Pen dans les sondages.
L’adversaire qui l’affrontera au 2e tour en 2012 aura gagné ! Pour la
droite, c’est un but évident.

- C’est un peu gros…
P.S. : Mais
ils ont tellement la main mise sur les médias, qu’on en est à ce
point-là ! Dans les journaux, on reparle des méchantes banlieues, des
criminels. Les thèmes
d’insécurité sont de retour. Ce n’est pas innocent.

- Vous ne maniez pas la langue de bois…

P.S. : Je
ne suis pas exemplaire, mais j’ai la chance d’avoir une tribune pour
m’exprimer. Ne pas le faire, c’est de la non-assistance à personne en
danger. Un artiste se doit de donner son avis. Il est le porte-voix
d’une catégorie de gens. Avant, beaucoup d’artistes se mouillaient,
comme Montand, Signoret ou Balavoine. Aujourd’hui, ce n’est pas Dany
Boon ou Anne Roumanoff qui vont le faire… Les Lalanne, Lavilliers ou
Cali, on les a laissés dans un coin parce qu’ils l’ont ramené.

- Pourquoi cette nouvelle génération d’artistes a-t-elle changé selon vous ?

P.S. : Sous
Mitterrand – et je n’avais pas voté pour lui -, on avait une vraie
liberté de parole. À l’époque, je pouvais dire ce que je voulais, sauf,
et c’est normal, si je troublais l’ordre public. Aujourd’hui, ma
cassette est visionnée avant la diffusion et le diffuseur coupe tout ce
qui dérange.

- Pourtant vous continuez…
P.S. : (Il
souffle) On ne peut rien faire. Et je ne vais plus continuer longtemps.
On vit dans une dictature masquée. Il n’y a pas encore les soldats en
arme qui vont t’arrêter
chez toi, mais on a un pied dedans.

- On dit que vous êtes, avec Laurent Ruquier, sur une liste noire de Nicolas Sarkozy…

P.S. : Je
ne pense pas. Il a autre chose à foutre. Mais que l’on impose des gens
sur des chaînes, sur le service public, il n’y a aucun doute. Avec moi,
l’Élysée est embêtée
car je fais de l’audience.

- Pourtant votre contrat à France Télévisions va malgré tout être reconduit…
P.S. : Apparemment
! On devrait signer pour deux nouvelles saisons mais on a cherché à
m’imposer des clauses d’audience impossibles (24 et 22% de part de
marché). J’ai finalement réussi à les baisser, mais je suis condamné à
réussir.

- Politiquement, qu’est-ce qui vous révolte chez Nicolas Sarkozy ?

P.S. : Obama,
sa 1ere réforme, c’est celle de la sécu. Sarkozy, lui, c’est la
suppression de la pub à la télé ! Il n’y a pas quelque chose de plus
urgent ? Et cette autorisation des jeux en ligne ? C’est un cadeau à dix
patrons ! En plus, on autorise la publicité alors que comme la drogue
et le tabac, c’est une addiction. C’est l’illustration du
système
Sarkozy. J’espère que des mômes de 25 ans déboulonneront dans 15 ans
avec de nouvelles valeurs. S’ils descendent dans la rue, sans être
violent, qu’est-ce que je serais content ! C’est leur avenir qui se
joue."

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum