Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

le 5eme POUVOIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 le 5eme POUVOIR le Mar 28 Sep - 13:17

~~NéoBio~~

avatar

Web 2.0, le « Cinquième pouvoir »


Jouons aux indiens...

Il faudrait ne jamais s'imposer la moindre réponse, éviter toute certitude conforme et pourtant nous vivons la plupart du temps sur des préjugés et des idées toutes faites, dans un rapport convenu et appliqué au monde et aux autres.
Toute expérience reste conditionnante et ce que nous reconnaissons implique une association avec le passé.
Loin de ce processus additif standard, comment s'affranchir de toute polution mémorielle de ce déterminisme cognitif. Comment parvenir à un état de virginité informationnelle ?

L'autorité médiatique n'existe pas en soi et on sous-estime toujours l'intelligence critique des publics.
Les médias tirent leur légitimité de la confiance que le public leur accorde, et la « marchandisation » a distendu ce lien de confiance. Face à cette industrie de l'informations et des médias, ne doit-on pas revendiquer une forme de désobéissance civile ?
devenir des objecteurs de conscience, des faucheurs volontaires d'OGM (opinion globalement manipulée), jouer aux indiens et retrouver en nous le Ghandi qui sommeille, reconquerir un Larzac virtuel, cette attitude rebelle consistant à ne rien prendre pour acquis et définitif. Telle une posture à la Descarte, douter systématiquement de toute affirmation, de toute information, avec méthode et sans supercherie.

« L’intelligence est l’aptitude à s’aventurer dans l’incertain, l’ambigu,l’aléatoire, en recherchant et utilisant le maximum de certitudes, de précisions, d’informations.
L’intelligence est la vertu d’un sujet qui ne se laisse pas duper par les habitudes, craintes, souhaits subjectifs. C’est la vertu de ne pas se laisser prendre aux apparences. C’est la vertu qui se développe dans la lutte permanente contre l’illusion et l’erreur... ». Cette citation d’Edgar Morin pourrait avantageusement résumer l’esprit de ce billet.

Bataille du contenu sur fond de guerre économique

En démocratie, il n'y a en principe que trois pouvoirs, l'exécutif, le législatif et le judiciaire. Les médias constituent un contre-pouvoir qui informe et qui critique.
Les journalistes et les médias ont souvent considéré comme un devoir majeur de dénoncer les violations des droits. Pourtant comme le souligne Dominique Wolton, à force de côtoyer le pouvoir, l'« élite médiatique » a tendance à s'identifier à lui et à « confondre la lumière qu'elle fait sur le monde avec la lumière du monde ».

Dans une société avec un espace public ouvert, les médias doivent refléter l'hétérogénéité du monde, faciliter l'accès à tous les sujets de société, expliquer de la manière la plus simple possible des problèmes de plus en plus compliqués. Mais c' est loin d'être le cas. Le plus souvent les médias ne traitent qu'une partie de la réalité, un reflet des choses.

Si la radio puis la télévision, fûrent des espaces de liberté et des facteurs indéniables de démocratie, l'autorité a basculé dangereusement du côté des médias qui semblent tenir dans leur main les pouvoirs politiques (affaire Clearstream), scientifique ou religieux. Ce « quatrième pouvoir» ne serait-il pas aujourd'hui devenu un mythe, ou une illusion ?

Une métamorphose décisive s'est produite dans le champ des médias de masse (radio, presse écrite, chaînes de télévision, Internet) qui se regroupent de plus en plus au sein d’architectures foisonnantes pour constituer des groupes médiatiques à vocation mondiale. Le pouvoir véritable est désormais détenu par un faisceau de groupes planétaires et d’entreprises globales rassemblant en leur sein tous les médias classiques mais égalementl'ensemble des activités des secteurs de la culture de masse, de l'informatique et des technologies, de la communication et de l’information.

Les dernières rumeurs de Wall Street évoquent la possibilité d'un rachat de Disney par le fabricant d'ordinateurs Apple... les opérateurs télécoms fournissent du contenus, marchant sur les plates-bandes des groupes de médias, qui lancent à leur tour des offres de téléphonie mobile... Ce sont eux les « nouveaux maîtres du monde » eux qui conjuguent convergence avec croissance.

Dans ce contexte de guerre économique, la banalisation de l’information et de la connaissance a ébranlé les structures traditionnelles. Toutes les sociétés sont déstabilisées par un nouveau paradigme : l’information est une matière première facteur de compétitivité. Pour autant, en raison de son explosion, de sa multiplication, de sa surabondance, l’information se trouve bien souvent contaminée, empoisonnée par toute sorte de mensonges, polluée par les rumeurs, par les déformations, les distorsions, les manipulations.

Dans la nouvelle guerre idéologique qu’impose la mondialisation, les médias sont utilisés comme une arme de combat. La course pour la possession de données stratégiques a déjà commencé : positionnement, identités, calendriers d’événements, identifiants de produits… Dans bien des cas, là où il y a un coût pour construire une base de données, il y a l’opportunité de créer un support pour des services à valeur ajoutée avec une source unique de données. Souvent, le gagnant sera la société qui atteindra la première une masse critique de données par agrégation des utilisateurs et convertira cet avantage en services.

Web 2.0: L'imposture citoyenne

Tout va très vite, les images sont de plus en plus nombreuses. Voici que le mythe de la convergence entre technologies, médias et télécoms semble enfin devenir réalité. La « révolution numérique » a brisé les frontières qui séparaient auparavant les trois formes traditionnelles de la communication : son, écrit, image.

Les internautes aussi ont changé. Plus nombreux, connectés en haut débit, ils s'impliquent de plus en plus dans la création de «leur» réseau: ils ne se contentent plus de lire, mais publient aussi des données. L'arrivée à maturité des technologies XML et une meilleure compréhension des principes fondateurs du web transforment la Toile en un gigantesque réseau de sources d'information structurées et de services.

Nouveau système de gestion de contenu collaboratif (wiki), pages personnelles (blogs), nouvelles communautés (réseaux sociaux, « social networking »), nouveaux outils de recherche, nouvelle indexation et nouveau mode de référencement (« tagging »), concept que certains appellent « folksonomy » (qu’on pourrait traduire par « classement par les gens » pour contraster avec « taxonomy », «classement standard »), nouvelle arborescence (« le web incrémental ») qui repose sur la syndication et l'aggrégation de contenu (flux RSS), les technologies qui sont à la base de ce Web version 2.0 ne sont pas récentes. C'est leur convergence (« innovation par l’assemblage ») qui est nouvelle, répondant au besoin accru d'interactivité des internautes. Si l’état d’esprit web 2.0 n’hésite pas à réutiliser l’existant, les produits intégrant et assemblant ses nouveaux services dérivés utilisent un mode de propagation singulier, d’utilisateur unique à utilisateur unique. Leur adoption est guidée par le seul « marketing viral ». Le principe central du web 2.0, reste qu’il sait exploiter de manière encore plus efficace que son ancêtre la force de l’intelligence collective que recèle potentiellement le web.

Le journalisme citoyen en ligne (comme AgoraVox.fr en France) , est un mouvement qui fait de milliers d'internautes les premiers reporters d'évènements et souvent les meilleurs commentateurs. Comme l'explique Dan Gillmor, gourou du journalisme citoyen aux Etats-Unis, lorsqu'un rédacteur écrit un article sur Internet, il est toujours certain que des lecteurs seront mieux informés que lui. Le journaliste, spécialiste de tout mais expert en rien, se trouve confronté aux réponses immédiates de milliers d'experts dans les sujets qu'ils traitent. On connait l'importance des experts pour les médias traditionnels qui pour garder leur part de marché, multiplient leurs interventions. Ces derniers sont devenus les jokers de l'audimat, les deus ex-machina des médias, au risque d'être décrédibilisés et de remettre en cause le statut de la connaissance.

Les journalistes traditionnels sont habitués à une information monodirectionnelle, d'eux vers le lecteur. Les journalistes citoyens au contraire, veulent engager des conversations et attendent de leurs lecteurs qu'ils les instruisent davantage. La relation entre le rédacteur et l'auteur, et la manière d'aborder le journalisme, s'en trouvent totalement bouleversées.

Grâce au réseau, les internautes deviennent eux-mêmes producteurs et distributeurs (de contenus ou d'information) et les producteurs et distributeurs traditionnels perdent la concentration qui assurait leur monopole. Le « piratage distribué » (P2P) sur Internet et le journalisme citoyen sont au fond deux sujets extrêmement proches dans leurs causes et dans leurs conséquences. Là où une dizaine de quotidiens au plus diffusent toute l'information, la blogosphère se compose de millions d'internautes qui témoignent, informent, et analysent. Le monopole des grands journaux, des radios et des télévisions se trouve menacé par cette déconcentration de l'offre informationnelle. Mais tous ces grands medias tardent à faire le constat qu’ils sont en compétition contre la blogosphère dans son ensemble. Il ne s’agit pas juste d’une guerre entre des sites mais entre des modèles économiques.

Le monde du web 2.0 est aussi le monde que l'évangéliste américain (Dan Gillmor) désigne encore par l’expression « nous, les médias », un monde dans lequel ceux qui n’étaient jusque là qu’auditeurs reprennent à quelques personnes réunies dans une arrière-salle le pouvoir de choisir ce qui est important ou non.

De même que la montée du logiciel propriétaire a conduit au mouvement du logiciel libre, il est envisageable de voir le mouvement « des données libres » s’opposer peu à peu à l’univers des données propriétaires. Et si l'on assistait, à l'avènement d'un « cinquième pouvoir ». Un « cinquième pouvoir » qui nous permette d’opposer une force civique citoyenne à la coalition des dominants, et autres fourvoyeurs de pensée unique. Un « cinquième pouvoir » dont la fonction serait de dénoncer le superpouvoir des médias, des grands groupes médiatiques, complices et diffuseurs de la globalisation libérale. Un « cinquième pouvoir » pour s'opposer à la mise en place d'une information officielle et certifiée dont pourraient profiter uniquement les titulaires de la carte de presse. Un « cinquième pouvoir » pour diffuser une information libre, accessible gratuitement et au plus grand nombre . Un « cinquième pouvoir » pour « les gourverner tous» comme un instrument universel tandis que «les ténèbres se répandent sur la Terre du Milieu ».
http://eznogood.blogspot.com/2006/05/web-20-le-cinquime-pouvoir.html

2 Re: le 5eme POUVOIR le Mar 28 Sep - 13:48

~~NéoBio~~

avatar
Chaos et organisation naturelle

Transformation par conception
entretien avec Dee Hock, par Melissa Hoffman

Vous n'êtes pas obligé de connaître la théorie du chaos pour apprécier la nouvelle forme d'organisation corporative que Dee Hock nous propose ; un paradigme organisationnel qui pourrait bien représenter la prochaine étape dans l'évolution collective de l'humanité. Vous n'avez même pas besoin de vous y connaître en structure d'entreprise, ni de nourrir une passion secrète pour la réforme des institutions. Tout ce que vous avez besoin de faire est de regarder longuement un flocon de neige, observer une forêt, considérer les neurones de votre cerveauou utiliser votre carte VISAet vous allez commencer à apprécier ce réseau enchevêtré, multidimensionnel, d'impulsions et d'échanges d'informations dont est construit tout l'univers. Cela vous laisse perplexe ? Un groupe de scientifiques est en train de découvrir que ce bourdonnement de ruche chaotique et ordonné est la pulsion du monde. Si vous y réfléchissez vraiment, profondément, ou si vous vous promenez longtemps dans la forêt comme Dee Hock le faisait, vous allez peut-être vous retrouver en train de surfer sur les vagues bouillonnantes de l'ordre touffu et miraculeux du chaos. Observez le monde de près et vous découvrirez la nature réelle de l'architecture de l'évolution, qui est le sujet de ce numéro de " Qu'est-ce que l'Eveil ? " : la transformation vivante. " Une porte comme celle-ci s'est entrouverte cinq ou six fois depuis que nous nous sommes redressés sur nos jambes. C'est le meilleur moment possible pour être en vie, alors que presque tout ce que nous croyions savoir est faux. "
Arcadia de Tom Stoppard

Dee Hock est le fondateur et ancien PDG de Visa International, l'aventure commerciale la plus réussie du monde. Se pourrait-il que cet ancien directeur de banque pourvu d'une conscience morale soit un héros improbable de l'évolution ? Le succès de Visa est lié, selon Hock, à sa structure, qui n'est autre chose qu'une évocation des lois naturelles cha-ordiques. Hock a inventé le terme " chaordique " pour décrire le lieu de l'équilibre parfait entre chaos et ordre où l'évolution a lieu. Oui, c'est vrai. Une aventure commerciale qui s'inspire de la Mère Évolution, d'une originalité explosive, en transformation constante, et dont l'image de marque dynamique cherche inlassablement à innover, à prospérer, à prolonger et renforcer l'expression dans le monde de l'élan euphorique de la création.

Si vous ne pensez pas que quelque chose de si banal que la carte de crédit Visa que vous conservez dans votre portefeuille peut faire partie du plan de l'évolution, considérez ceci : Visa international ...ne se réclame d'aucune théorie politique, économique, sociale ou légale, elle transcende donc le langage, les coutumes, la politique et la culture de façon à se connecter avec une diversité stupéfiante de récepteursplus de 21 000 institutions financières, 16 millions de commerçants et 800 millions de personnes dans 300 pays et territoires. Son volume annuel de 1,4 billions (1012) de dollars continue à augmenter d'environ vingt pour cent par an. Son personnel de trois mille personnes réparti dans vingt-et-un bureaux de treize pays sur quatre continents ... fait fonctionner 24 heures sur 24 deux systèmes de communication électronique globaux pourvus de milliers de centres de données correspondant à travers une douzaine de millions de kilomètres de câbles de fibre optique. Ses systèmes électroniques traitent plus de transactions en une semaine que le Système Fédéral de Réserve en un an.
Dans son livre Birth of the Chaordic Age (" La Naissance de l'Ère Chaordique "), Hock décrit la naissance spectaculaire de Visa en parallèle avec son odyssée philosophique personnelle. Ce faisant, il démonte adroitement des idées que vous ne saviez même pas avoir ; des idées sur la façon dont nous en sommes venus à ordonner, organiser et configurer tout ; de nos classeurs à nos institutions et jusqu'à nos schémas de pensée.

Hock a écrit ce livre à la fin des années quatre-vingt-dix, des années après avoir quitté un Visa International florissant. Il était à la retraite depuis presque dix ans, occupé à redonner vie aux terres dégradées de son ranch. L'histoire dit qu'une nuit, en lisant Complexity, un livre de Mitch Waldrop sur la théorie du chaos, il y a trouvé une troublante ressemblance avec les moyens qu'il avait mis en place pour donner naissance à Visa. C'était le début de la fin de sa retraite bucolique (une histoire fascinante que vous pourrez lire dans son livre). " La limite du chaos est une zone de combat, continuellement mouvante, entre stagnation et anarchie, le seul lieu où un système complexe peut être spontané, adaptatif et vivant. "
Complexity de Mitchell Waldrop


Peut-être vous demandez-vous à quoi ressemble une organisation chaordique, et si vous posez la question à Hock, il vous dirigera vers un flocon de neige ou les ailes d'une abeille. On trouve des explications détaillées et captivantes de ce phénomène dans son livre ainsi que sur le site web de l'association sans but lucratif qu'il a créée, The Chaordic Commons (" Partage chaordique ", en français) www.chaordic.org). Une organisation chaordique est une entité qui s'organise et évolue de manière autonome ; elle finit par prendre plutôt la forme d'un réseau neuronal (semblable à l'Internet) que d'une bureaucratie organisée de façon hiérarchique où le pouvoir de décision est centralisé au sommet et se déplace vers le bas par l'intermédiaire de directeurs et de départements strictement réglementés. Les organisations chaordiques ne craignent pas le changement ni l'innovation. Elles sont, par nature, très adaptatives. Elles tendent aussi à être inclusives, multicentriques, distributives et, finalement, unificatrices grâce à leur orientation inébranlable vers un objectif commun et leur assise sur quelques principes fondamentaux. Si vous n'arrivez pas à en visualiser une, il y a une bonne raison à cela, que Hock va vous expliquer dans l'interview qui suit.

Si l'équipe de Qu'est- ce que l'Éveil ? a tenu à faire figurer dans ce numéro Dee Hockcet innovateur dans le monde de l'entreprise, qui, en prenant des risques personnels et par son observation de la vie, a pu répandre une nouvelle forme de la vie collectivec'est parce que notre canon spirituel, tout en se référant à de nombreux exemples de transformation personnelle, a rarement abordé les implications complexes d'une véritable transformation collective. Dans la capacité d'un grand nombre d'individus à communiquer, à se rassembler et se coordonner comme " un seul homme " se trouve peut-être l'unique espoir pour l'avenir de l'humanité. Nous avons donc pensé que le témoignage de Dee Hock, tiré de son expérience et de ses propres efforts, nous donne un exemple profond de la direction que les êtres humains ont à prendre pour effectuer le prochain saut évolutif. Hock a prouvé qu'il est possible pour un grand nombre d'individus de se réunir autour d'un but commun tout en stimulantplutôt qu'en réprimantl'autonomie de chaque participant. Dire que l'individu et le collectif se rendent service mutuellement dans cette configuration serait encore trop peu dire car, idéalement, la danse subtile entre la partie et le tout génère en l'un et l'autre de nouvelles capacités créatrices à l'infini. Hock évoque quelques vérités rafraîchissantes et démontre qu'il est possible pour un groupe de personnes à la fois uni et diversifié de voyager ensemble à travers les turbulences du changement, tout en continuant à croître et à se transformer à mesure qu'il accueille et révèle les possibilités de l'avenir.

L'aventure de Hock nous a amenés à nous poser cette question : que faut-il pour suivre la voie " chaordique " dans ce monde furieux qui tangue d'un bord à l'autre entre le salut et le désastre ? Devons-nous, comme le suggère Hock, faire le ménage dans nos esprits pour nous débarrasser de nos vieux concepts newtoniens, qui fonctionnent comme des lentilles invisibles à travers lesquelles nous voyons le monde comme mécanique et contrôlable ? Quelle sorte d'engagement serait nécessaire de notre part pour abandonner nos vielles façons de penser, jusqu'à commencer à percevoir,directement, le génie éternel du design de l'évolution, cette architecture vivante ? Dans l'entretien qui suit, Dee Hock parle à W.I.E. des implications prodigieuses de l'ère chaordique. Une ère qui a commencé à surgir il y a trente ans, en partie avec ce directeur de banque ordinaire qui savait regarder autour de lui, a vu ce qui se passait, a posé beaucoup de questions, puis s'est mis à agir.
http://www.enlightennext.org/magazine/fr/j22/hockintro.asp

3 Re: le 5eme POUVOIR le Mer 29 Sep - 5:32

~~NéoBio~~

avatar
doublon



Dernière édition par ~~NéoBio~~ le Mer 29 Sep - 13:57, édité 1 fois

4 Re: le 5eme POUVOIR le Mer 29 Sep - 10:51

~~NéoBio~~

avatar
C’est bien beau une conscience collective, un 5eme pouvoir, mais comment ça peut agir sur le système?

je pense que ça peut agir par un changement massif d'habitudes, de coutumes, de réponses devant un problème classique, sans que personne n'en soit réellement conscient qu’il bouleverse l’ordre établi

L’ensemble de ces changements provoquant une révolution douce capable de provoquer une faillite des systèmes de tonte des moutons dans les hautes alpes







Les infos sur TF1 sont elles mieux que sur l’A2 ? lol

les journalistes qui ont l’habitude de donner une info politiquement correcte, inconsciemment complaisante, se retrouvent harcelés de mails leur prouvant qu’ils ne savent pas de quoi ils parlent !

ils sont en concurrence avec des médiats alternatifs alimentés par les internautes qui se multiplient tellement qu’ils vont devenir la norme d’ici peu de temps

médiapart peu bien tomber demain

« Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une foret qui pousse » (chomsky et cie sur labas.org)



Déjà on entend dire «- ho ! moi les infos télé je ne les regarde plus, je préfère la radio »

Demain on entendra « ho ! moi les infos télé je ne les regarde plus, la radio je l’écoute encore mais je préfère les médiats du web»



si les gens sont lassés des infos bidonnées, il suffit d’ors et déjà d’un clic pour avoir l’info réelle, de l'ordi vers la télé

Et qui sait si des chaines vidéo du type tweeter existent déjà ? thématiques et interactives ,

et a terme des infos locales tweetées, relayées par tel portable vers la télé de celui qui c'est abonné?

la mairie , le département, le pays a une info à faire passer ? ok mais faut pas se rater lol c’est interactif lol gare au retour de manivelle si des internautes découvre une supercherie lol

s’ils ne désirent pas s’en servir, ils s’en excluent :-D et perdent du terrain

avec mon ordi si je regarde TF1 que Laurence F est complaisante et que j’ai en bas de l’écran les tweets d’internautes : les infos nationales risque de ressembler à friends , des rires en cœurs dans les chaumières, à moins que ce soit de la colère ?

à mon avis c’est ça le 5eme pouvoir ! Mais je suis surement en dessous de la réalité lol

~~NéoBio~~
____________________________________________________________________



Woy woy woy woy !...............

"C’est ça le 5eme pouvoir"………..quel prétencieux !!!!

je dis ça oui ! mais en réalité je ne sais pas trop… je ne peut rien prouver, en revanche je viens de réfléchir à ses 10 dernières années, et le rôle qu’à joué le web 1.0 dans ma vie

Je pense qu’avant de se lancer dans des supputations spéculatives sur la façon dont la conscience collective peut influer sur les événements, il suffit d’étudier ce que le web traditionnel est capable de produire sur un seul humain..





du moyen âge du web, jusqu’à y a 5’25

Il y a 10ans que j'ai internet, j'y ai rencontré ma femme, notre fils a 6ans et demi, ça m'a motivé pour retaper une ruine que j’avais depuis 2ans environ (un taudis lol)

J’étais artisan frigoriste , spécialisé dans la pose de pompes a chaleurs air/air

Avec la suppression des crédits d'impôts sur les pompes à chaleur air/air et la crise des crédits us j’ai commencé à interroger internet qui m'a montré l’importance de la crise de 2008.

son importance réelle alors que les médiats n’en parlaient pas vraiment bien



Ça a modifié ma vision de l'avenir, j'ai compris qu'il fallait arrêter très vite

mon banquier, mon comptable, mes fournisseurs, ma famille, mes amis, ma femme, ma maitresse : m'ont dit que j'étais un fou alarmiste…

rien à faire!

à travers" la fenêtre web" moi je voyais l'avenir sombre, très sombre , trop !

pourtant avec mon bon chiffre, le meilleur depuis le début: les bénéfices était prometteurs (aux yeux du comptable et du banquier)

j'ai fais une cessation d'activité et je suis parti en Martinique

Pendant le déménagement la crise explosa sur tf1

Arrivé en Martinique sur le tarmac la chaleur est étouffante, on a sommeil, une voiture de location nous attend, un bungalow aussi, en face de l’océan, le décalage horaire sommeil, dodo…

4h debout en pleine forme (pour nous il est 8heures) 2heures plus tard le soleil se lève à l'est en France, il est 10heures et la crise explose l'économie réelle…

mes fournisseurs perdent 2tiers des ventes de pompes à chaleurs certains concurrents coulent les autres licencient en masse



Trois semaines de plages blanches plus tard , je monte une micro entreprise exonérée de charges pour deux ans



Grace à internet dans un bar au dessus de l’eau du port de la ville du MARIN tout en dégustant un jus de fruit local, je découvre les bonnes adresses en temps record et des le premier mois j’ai une paye !

Aidé par mon exonération fiscale et l’absence de tva (propre au micros) je suis concurrentiel, y compris face aux nombreux « jobeurs » (job= travail illégal : toléré en dom tom) ,



il faut dire que j’ai reçu mon container avec mes outils tip top qui raccourcissent le temps de travail par rapport à la concurrence ainsi que ma fourgonnette équipées



ainsi nous passons 1an et demi à 100 metres de la plage ou j’ai retapé une barque pour aller passe 8 heures par week end jusqu’à 25m sous l’eau limpide a papoter avec les tortues vertes, et chasser le pagre rose ainsi que le thazard , le capitaine, la sarde queue jaune, et les langoustes



dont nous faisons des grillades au bord de l’eau sans jamais voir l’ombre d’un képi , ça c’est cooool lol



Je plonge dans l’océan tous les samedi et dimanches matins, c’est le paradis,

pourtant les coraux morts en masse a la sortie des rivières m’alertent sur la pollution,

internet est formel nous sommes 350hab/km² !!! je poursuis mes recherches sur la démographie grace à wiki, le réseau coopératif , j’ai tous les éléments pour comprendre que le problème est mondial

je découvre avec stupeur la courbe exponentielle de la démographie, et grâce aux liens hypertextes quelques recherches de plus et me voila surfant de sites en sites

les retombées de la démographie sont alarmantes, causant des tas de problèmes dont la raréfactions de ressources…



Rapidement les forums et autre blogs rapportent que l’étendu des problèmes est dramatique



Je découvre que oléocene.org est cité par des tas d’internautes voir même sur des vidéo sur le pic pétrolier



Je me connecte et je prends une gifle !! Pendant quelques jours je dévore tous les soirs des tas d’infos, à tel point que la journée j’ai l’impression de voir des gens totalement inconscients autour de moi, quand je leur parle ils me prennent pour un fou lol



ma femme s’inquiète mais elle est incapable de regarder une vidéo sans souffler que son émission va commencer sur m6

je cauchemarde, j’ai l’impression que le clash est imminent et ma femme ne veut pas rater D&CO !!! lol





Je rencontre ppatric , mon premier amis d’infortune : frère d’angoisse nous avons les même problemes



ensemble nous sommes ultra réactif et en rien de temps nous déterminons la meilleure stratégie , il y a , dans les iles marquises, un coin de paradis si incroyablement propice à la survie que s’en est honteux …

le projet prend forme et par Tovi j’ai une adresse mail sur l’ile convoitée , j’y apprend que par l’église on peu avoir des terres !!!

et par wiki je sais que les tension inter églises sont forte je projette de construire un hôtel dédié à saint Christophe sur notre ile

ile qui est, comme par hasard, la dernière étape sur le chemin de retour des voiliers

un hôtel pieux avec évidement des chambres d’hôtes , sans compter montravail de frigoriste pour les hotels de luxes

je dessine des plans et PPatric obtient toutes les coordonnées utiles , on devient des spécialistes des catamarans à quilles rétractables pour échouer les bateaux en toute sécurité

On sait même où les acheter pour les avoir à des prix imbattables

Les détails sont vite réglés , mais nous ne parvenons pas a motiver d’autre internautes pour fonder un groupe en éco village , puis ma femme me demande ce qu’elle deviendra si on est quasi seul et que je me noie en plongée….

Evidement je me croyais immortel…lol

Dommage …ça restera la pire frustration sur mon lit de mort, j’en ai l’intuition..





Retour à zéro, nous avons des problèmes avec oléocene, le site est pris en otage par les modos qui n’en font qu’à leur tête, le webmaster laisse faire ( ?)



Entretemps nos scénarios sur la fin du pétrole se précisent et nous trouvons de nouvelles idées, déterminons la zone en France qui se prête d’après nous, le mieux à la survie, le sud ouest

En parallèle je découvre Chomsky , la bas.org, et ma vision s’élargie, je comprend que la survie est lié au réseau social de proximité bien plus qu’en faisant des stock de bouffe à la maison

et que la politique sociale est a prendre en considération, je découvre le blog de ramite, spécialiste des politique et de l’histoire des premiers systèmes sociaux ,

avec son blog : j’avance à pas de géant profitant de ses années de recherches et de réflexion , qu’il met à la disposition du monde



de mon coté je lui fais redécouvrir crash course et ensemble nous avançons dans la compréhension du système il me fait découvrir la socialisme libertaire et les avantages du mutualisme

Puis oléocene explose et un nouveau site se crée spontanément avec les déçus , au début il n’y a aucun modérateurs et le forum est libre, les idées fusent, je suis motivé grave



mais rapidement le schéma traditionnel se met en place : web master, modérateurs, forum masqués, achat d’un site sans pub, après tout pourquoi pas ? C’est comme ça partout non ?



d’où la naissance d’oléo.transition , une expérience sans modo sans réel webmaster , goéland arrange l’aspect général , ramite aussi , je fais un logo très ressemblant à oléocène le grand frère

mais le mot transition est sensé parler de l’adaptation à la déplétion au lieu de rester sur le « oui ou non » nous on dit « oui mais maintenant on fait quoi ? » le logo semble annoncer : voici la suite logique à oléocene l’après constatation du pic , l’après doute

ici le pic on a décidé qu’il a commencé en 2005 et que la déplétion est la prochaine étape,

c’est pratique , ça résous le problème des discutions qui dérivent invariablement sur la date ou la façon dont cela se passera, pour aller directement sur la façon de réagir dés aujourd hui pour être prêt quelque soit la date



et puis il y a pragma tic qui est juché sur son mirador et qui observe les informations à la loupe, nous informant au moindre soubresaut de la production, ou au moindre atchoum de wallstreet

son rôle est crucial, s’il l’on doit faire des stock de dernière minute quitte à faire un cheque en bois , c’est à ceux qui comme lui surveillent le web a l’affût que certains devront d’avoir une chance , (en Martinique pendant la grève générale de 5 semaines, le jour d’avant les pompes étaient prises d’assaut, le jour d’après les magasins étaient vides… je ne blague pas ) on a mangé du poisson plus d'un mois ...et des langoustes (faute de grives... lol)



bref :

Mes temps de connections explosent à partir d’aout à la faveur de la fin de saison dans mon métier, devenu plus alerte que dans le temps je trouve un travail à ma femme à l’anpe sans consulter une seule annonce lol yes !!

ma femme n’en revenait pas lol



(super !! -elle au boulot, -moi au dodo lol) , je dois lui rendre hommage, nous avons de longues conversations, elles a tout assimilé et a visionné des vidéos , lue le forum , et me fait confiance totalement pour la suite des événements , elle me laisse agir comme je le sens

_____________________________________________



Comme on peut le constater dans ce témoignage très personnel , sans le web :

- je serai seul sans enfant, en faillite, aigri, et inconscient que le monde va changer, qu’il existe une oligarchie, que les médiats sont possessions des marchants de cannons



Depuis peu j’ai découvert pearltrees un réseau neuronal qui te trouve des pages web sans les chercher, pendant que toi tu en trouves pour lui

Par leurs affinités les liens se tissent tout seul

même quand l’ordinateur est éteint,

Depuis peu sur oléo.transition on découvre que sans modération : on va au bout des idées (quitte à s’étriper la cervelle),

la synergie est incroyable !



Le système mondial est quasi foutu oui

pourtant tout est possible désormais, il suffit de dialoguer avec ses amis, localement

ma petite histoire illustre ce qui se passe à travers le monde pour des millions de personnes à des degrés divers dans la vie réelle, je n’ai jamais eu autant d’interactions dans ma ville que depuis mon retour en métropole , étonnant non ?

de plus en plus d’internautes deviennnet acteurs de l’information

thierry crouzet les nommes « le peuple des connecteurs » ils créent peut être « l’alternative nomade » de demain (du même auteur)

Comme l’a dit Steve job à standford;

- « Soyez en appétit, soyez fous ! »



neobio sur pearltrees

_____________________________________________

Si vous le permettez, une petite pensée à mon papa Roger, fils de paysan : ouvrier syndicaliste et socialiste, mort en 74

qui n’hésita pas (alors qu’il travaillait les week end pour joindre les deux bouts) à investir dans l’achat de 6 ou 7 dictionnaires encyclopédiques quillet , ainsi que des dictionnaires encyclopédiques du monde animal dans lesquels ma curiosité se développa pendant des années après sa mort

A l’époque les « liens hypertextes » étaient seulement les mots inconnus et incompréhensibles

Il était nécessaire d’ouvrir plusieurs dicos de quelques kilogrammes pièces ,

pour continuer d’apprendre.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum