Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

intelligence collective (personne ne sait tout, tout le monde sait quelque chose...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

~~NéoBio~~

avatar
Partout distribuée : personne ne sait tout, tout le monde sait quelque chose,
le savoir est dans l’humanité et non dans une entité transcendante qui organiserait sa répartition auprès de la société.


Sans cesse valorisée : le collectif humain ainsi organisé aurait pour richesse centrale l’humain en personne.
Pierre Lévy insiste sur la notion fondamentale d’économie des qualités humaines.
Ainsi, chaque membre du collectif serait porteur d’une richesse qu’on ne pourrait négliger et qui lui assurerait une place et une contribution uniques au sein du collectif intelligent.


Coordonnée en temps réel : la référence est ici faite au cyberespace,
outil de support et de soutien de l’intelligence collective, qui seul permet une communication médiatique à grande échelle.
Qui aboutit à une mobilisation effective des compétences : l’intelligence collective n’est pas qu’un concept théorique ou philosophique,
elle peut sous-tendre une nouvelle organisation sociale effective et efficace, basée sur les compétences, le savoir et les connaissances.
L’intelligence collective favorise la puissance (dans le sens de " en puissance ", à savoir le potentiel créatif qui existe en chacun de nous)
plutôt que le pouvoir (qui, au contraire de la puissance, isole, divise et affaiblit). " La puissance rend possible, le pouvoir bloque. " :
Pierre Lévy invite à " désinvestir les hiérarchies " et introduit la notion de démodynamique ( du grec dunamis : puissance, force) contre la démocratie !

Cette notion de dynamique est d’ailleurs fondamentale, puisque l’intelligence collective serait par nature mouvante, déstructurante.
L’adaptation y serait continue, mais aussi (d’après les axiomes que nous venons d’énoncer) moléculaire, donc subjective.
Ainsi, on atteindrait à une organisation sociale du collectif qui serait à chaque instant optimale pour chaque individu car constamment recalculée, redessinée de façon unique pour chaque membre.
C’est le principe de la " coordination en temps réel ", et l’outil en est le cyberespace. " Le rôle de l’agora virtuelle (…) est ici de contribuer à produire un agencement collectif d’énonciation animé par des personnes vivantes. "


L’intelligence collective a donc les caractéristiques suivantes :

décentralisation du savoir et des pouvoirs,
autonomie des individus valorisés en tant que créateurs de sens,
expansion d'un espace intersubjectif dégagé des contraintes économiques et étatiques,
interactivité constante entre les individus et leur environnement (technique, économique, écologique...) dont les modifications sont perçues et contrôlées en temps réel,
désagrégation des structures massives (que l'auteur appelle "molaires") au profit d'entités autonomes, petites et conviviales,
émergence d'une nouvelle convivialité et d'une nouvelle éthique...

~~NéoBio~~

avatar

Pierre Lévy utilise la métaphore d’un cahier de quatre feuilles, chacun représentant un espace anthropologique. Roulez ce cahier en boule compacte et transpercez cette dernière d’une aiguille à tricoter : cette aiguille représente un problème complexe, ou un être humain. Chacun traverse les quatre espaces anthropologiques selon un ordre unique, rencontrant parfois plusieurs fois un espace sans toucher un autre. De même, chacun d’entre nous a un rapport singulier avec les quatre espaces, ce qui fait la richesse potentielle exploitée dans l’Espace du Savoir !
Ainsi peut-on espérer que l’avènement de l’Espace du Savoir se fera sans obérer les autres espaces, qui continueront à exister et même à prospérer, parfois encore mieux que jamais, et ce sans changer leurs règles de fonctionnement propre, tant qu’elles ne s’appliquent pas de façon irréfléchie aux autres espaces (même dans une société future " régie " par l’intelligence collective, il y aura toujours un Tribunal d’Instance pour faire appliquer les dispositions du Code Civil sur la Responsabilité de sa personne par exemple).
Quant à la critique de l’utopie de son discours, Pierre Lévy y répond en insistant sur trois points :

  • L’avènement de l’Espace du Savoir se fera finalement sans aucun préjudice envers les autres espaces, bien au contraire (ce que nous venons de voir) ; quand les entités des Marchandises et du Territoire l’auront compris, la transition pourra enfin se faire ; or cette prise de conscience n’est, elle, pas utopique
  • L’Espace du Savoir repose avant tout sur le cyberespace, sa première manifestation, et cela est souligné à maintes reprises par le sociologue : " Nous estimons de plus qu’un tel progrès (…) dépend d’équipements culturels d’ordre technique, linguistique, conceptuel, juridique, politique ou autre : les bonnes volontés individuelles n’y suffisent pas. " (p 92). Il développe d’ailleurs certains outils de sa conception tels que les Arbres de Connaissance ou la Cosmopédie comme pistes intéressantes du développement technique du cyberespace.
  • Enfin, en épilogue de son ouvrage : " L’intelligence collective (…) répond à une éthique du meilleur plutôt qu’à une morale du Bien. (…) Le Bien ne varie pas, le meilleur diffère partout. Le Bien s’oppose au mal, il l’exclut. En revanche, le meilleur " comprend " le mal puisque, logiquement équivalent au moindre mal, il se contente de le minimiser. " (p 236). L’intelligence collective ne sera donc pas l’occasion de mettre en place un Meilleur des Mondes, ou un Big Brother, pas plus qu’une instauration du règne de la raison (Habermas) ou de la technique (Heidegger), parce que l’immanence, la subjectivité et la " coordination en temps réel " sont garantis par la nature même de l’Intelligence collective et du cyberespace.

le texte
http://barthes.ens.fr/scpo/Presentations00-01/Caillard_IntelligenceCollective/intcol.htm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum