Oléo.Transition

la décroissance comme transition post-pétrole

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Projet du patoche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Projet du patoche le Mar 27 Juil - 8:57

patoche


Bonjour tout le monde

voici mon projet

Tout d'abord, j'envisage dans l'ordre :
- des études soit en permaculture( en 2 ans à l'université populaire de permaculture en apprentissage) soit un bts agricole agrémenté de stages en permacultures et me renseigner sur internet à ce sujet avec des vidéos ou visiter des fermes bio, etc ... de manière autodictate
j'envisgae plutot la 1ère solution
ca peut changer
en tout cas une formation dans l'agriculture

- entretemps je prends des cours en ethnobotanique chez François Couplan pour apprendre la cueillette, reconnaitre les plantes sauvage, les vertus de chaque plante, comment les utiliser, etc...

- entretemps je passe mon permis de chasse : arme à feu(faudra penser à se défendre en cas d'attaque, de pillage, etc...) arc, arbalète (si ca existe )
et j'apprends à pêcher

-convaincre et trouver des gens pour intégrer ou créer une communauté

- participer à des luttes contre le système type g20, sommets climatiques histoire de m'amuser un peu

Objectif final : intégrer ou créer une communauté indépendante et autonome du point de vue énergétique, alimentaire et savoirs faire
j'espère convaincre ma famille

j'attends votre avis !
Very Happy



Dernière édition par patoche le Jeu 9 Sep - 4:48, édité 3 fois

2 Re: Projet du patoche le Mar 27 Juil - 9:51

Invité


Invité
Si tu as le temps, la deuxième semaine d'août, viens donc faire un tour dans le Gers ;
Plus on est de fous...

3 Re: Projet du patoche le Mar 27 Juil - 10:12

Alter Egaux


patoche a écrit:
- des études soit en permaculture( en 2 ans à l'université populaire de permaculture en apprentissage) soit un bts agricole agrémenté de stages en permacultures et me renseigner sur internet à ce sujet avec des vidéos ou visiter des fermes bio, etc ... de manière autodictate
Très bien.
Pour info, le paysan qui s'est implanté en AMAP il y a 3 ans dans ma ville a un chiffre d'affaire d'environ 100 K€/an. Il loue 2,5 hect. Et produit pour 42 semaines 130 paniers distribués dans 3 AMAP (18 € le panier).
L'avantage de l'AMAP, c'est d'écouler tout le stock, et de faire peu de voyage (contrairement au marché).
De plus, le chiffre d'affaire est garanti sur l'année, puisque c'est des contrats pour 1 an.
Les adhérents viennent aussi donner des coups de main pour par exemple clôturer, monter une serre, etc...

Cela peut être un objectif en soi.

En tout cas, bravo, je suis épaté par ta maturité. Moi, à ton age,... j'étais un peu plus naïf. cheers

4 Re: Projet du patoche le Mar 27 Juil - 20:07

patoche


Si tu as le temps, la deuxième semaine d'août, viens donc faire un tour dans le Gers ;
Plus on est de fous...

ya moyen ouais ca me sortirait de mon trou paumé
je devrais etre dispo

Pour info, le paysan qui s'est implanté en AMAP il y a 3 ans dans ma ville a un chiffre d'affaire d'environ 100 K€/an

100 000 € par an ?!
8000 par mois ?!


merci pour vos encouragements !

question : où trouver l'argent pour fnancer mon projet ?

5 Re: Projet du patoche le Mar 27 Juil - 22:07

Alter Egaux


patoche a écrit:100 000 € par an ?! 8000 par mois ?!
Attention, ne t'emballe pas : c'est un CA (chiffre d'affaire). Après, il faut retirer les charges, la location, l'amortissement du matériel acheté, un employé si tu veux, les fournitures, etc...
Par comparaison, un ingénieur high tech (bac +5) qui se mettrait à son compte en consultant type EURL arriverait pratiquement au même chiffre d'affaire, à une dizaine de k€ près.

Ce qui veut dire que tu as un réel libre arbitre sur l'avenir que tu vas choisir.

Si tu veux en savoir plus, il te suffit de contacter une AMAP de ta région, et de rencontrer l'agriculteur, de discuter avec lui. Le réseau AMAP aide les agriculteurs à s'implanter, par financièrement, mais par des boites à outils.

patoche a écrit:question : où trouver l'argent pour fnancer mon projet ?
Les banques. Elles n'auraient d'ailleurs jamais dû faire autre chose que du dépot d'argent, et la gestion de prêt aux entreprises.

6 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 0:05

patoche


Attention, ne t'emballe pas : c'est un CA (chiffre d'affaire). Après, il faut retirer les charges, la location, l'amortissement du matériel acheté, un employé si tu veux, les fournitures, etc...

c'est énorme quand meme... affraid

7 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 0:26

Alter Egaux


patoche a écrit:
Attention, ne t'emballe pas : c'est un CA (chiffre d'affaire). Après, il faut retirer les charges, la location, l'amortissement du matériel acheté, un employé si tu veux, les fournitures, etc...
c'est énorme quand meme... affraid
Oui, je suis d'accord. C'est pour cela que Bové (et sa clique chez Via Campesina) est dans le vrai : un paysan, sa famille, avec quelques hectares, peut vivre très confortablement, et surtout, nourrit sa famille, tout en cultivant du bio. Et ceci, quelque soit le pays où il vit (bien entendu, avec un chiffre d'affaire qui correspond au niveau de vie du pays).

Les firmes militaro industrielles, après avoir recyclée leur gaz mortel en agrochimie, puis en brevetant les graines, ont dépossédé la paysannerie du pouvoir ancestrale de nourrir l'humanité.
Pourtant, la réalité est là, énorme : un paysan avec ses quelques hectares, en production bio, sans intermédiaire, vit aussi bien sinon mieux qu'un ingénieur bardé de diplôme.
Le premier, en faisant un travail difficile mais enrichissant, est un homme libre.
La souveraineté alimentaire est le principal bien d'une Nation. Nous en sommes très loin.

8 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 2:01

patoche


si mon père lisait ca ...
mais comment se fait il que tous les payasans soient ruinés, se suicident en masse, etc ... ??
pourquoi ils se mettent pas tous au bio, au lieu de dépendre des des grandes firmes ?

9 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 3:15

Alter Egaux


patoche a écrit:mais comment se fait il que tous les payasans soient ruinés, se suicident en masse, etc ... ??
C'est une guerre qui est mené à la paysannerie depuis 1 siècle. La guerre de 14-18 a décimé la paysannerie européenne, avec les fameux gaz. Une boucherie. J'ai perdu 2 arrières grand pères. Tout le monde à perdu des "parents". La "révolution verte" a eu la couleur du dollars : agrochimie, pesticide, mécanisation, etc... Maintenant, il y a la révolution génétique, la pire de toute.
Les suicides en Inde sont à cause de cette horreur : Monsanto a retiré toutes les graines classiques du marché. Et les indiens sont criblés de dettes, se suicident aux pesticides, qu'ils avalent directement.

Le rapport de force est terrible, et la paysannerie n'est pas très bien syndiquée, ou mal syndiquée comme en France, pro FNSEA.

Bref, faire du bio, c'est un acte militant. Mais aussi beaucoup de pression des firmes. En France, il y a des degrés de liberté, et de la place pour le bio, beaucoup de place. Mais dans d'autres pays, c'est une véritable catastrophe, avec Monsanto a la manœuvre.

Va voir le dernier film de Coline Serreau, c'est un bon résumé, avec de l'optimisme : "solutions locales pour désordre globale".

10 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 4:52

pragma tic


Bonjour,
patoche a écrit:mais comment se fait il que tous les payasans soient ruinés, se suicident en masse, etc ... ??
pourquoi ils se mettent pas tous au bio, au lieu de dépendre des des grandes firmes ?
L'agriculture n'est pas différente d'autre chose, elle est même plutôt à la pointe, compte tenu de son aspect vital.
Elle a donc évolué, pour le meilleur (moins de famines), et pour le pire (détérioration des sols, perte de la diversité), comme tout, dans le contexte économique mondial, ce phénomène, qui a surtout accéléré après la seconde guère mondiale, a été dénommé la révolution verte.

Son objectif était, comme ailleurs, une meilleure productivité, ce qui était d'abord souhaitable pour tenter de mettre fin aux famines.
Evidemment, comme la population mondiale s'est accrue au fur et à mesure de l'augmentation de productivité obtenue, la question reste d'actualité !

Les marchés agricoles sont des marchés comme les autres, dont les prix sont fixés plus ou moins en fonction de l'offre et de la demande.
Quant à la première difficulté de l'agriculteur, ici et ailleurs, c'est, et ce sera vraisemblablement encore longtemps, l'aléa climatique.

Dans ce contexte, si le climat est bon, la production est bonne partout, les agriculteurs subissent une concurrence internationale, les prix baissent, en dessous de la marge de productivité pour les moins productivistes, ils sont mal, c'est la crise. Si le climat est mauvais, les prix se tiennent, mais c'est la crise pour ceux dont une grosse part de la production est perdue.

Ca s'appelle la loi du marché, c'est vrai pour de plus en plus de marchés.

En fait, tous les paysans ne sont pas ruinés ; mais beaucoup, en France, sont dorénavant très dépendants des aides et subventions dont ils bénéficient.

Le cas "AMAP" décrit par Alter Egaux exploite en fait une "niche" sur ce marché agricole, précisément sur le marché des légumes.
Il évite la concurrence sur les prix en raison d'un engouement du consommateur français pour la nourriture bio, il peut donc vendre plus cher que ses concurrents "industriels" à ce titre. Il semble également bénéficier d'une certaine tolérence fiscale.
Mais cette "niche" a un périmètre précis, qui est celui des gens prêts à payer plus cher leur alimentation pour bénficier de "bio", or ceux-ci relèvent souvent de catégories sociales relativement aisées qui ne recouvrent qu'un faible pourcentage de la population, et leur nombre risque de baisser si la crise économique s'aggrave.

Le monde est face à ses limites. Mais l'agriculture ne disparaîtra pas, même si la civilisation industrielle s'effondre. C'est donc une orientation pertinente, selon moi, je serais d'ailleurs malvenu à dire le contraire, je suis en plein dedans ...

11 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 5:58

Alter Egaux


pragma tic a écrit:Le cas "AMAP" décrit par Alter Egaux exploite en fait une "niche" sur ce marché agricole, précisément sur le marché des légumes.
Il évite la concurrence sur les prix en raison d'un engouement du consommateur français pour la nourriture bio, il peut donc vendre plus cher que ses concurrents "industriels" à ce titre.
Excuse moi mais tu te goures. Une AMAP, ce n'est pas que des légumes. J'ai près de 7 contrats différents sur la mienne.
De plus, les légumes et tous les produits sont moins chères que sur le marché et les supermarchés, puisque pas d'intermédiaire et peu de transport. Par exemple, la viande de veau bio est à 14 € le kg. Tu auras du mal à trouver un prix équivalent, à qualité à peu près équivalente, même pour du non bio. Je ne parle pas de la cuisson où tu payes l'eau du jus au prix du Kg de viande. Pour les légumes, c'est pareil : on a fait des comparaisons à Rungis, directement. Même constat. Le jus de pomme bio de 1 L est à 2,2 €. Etc...
Et encore, le bio n'est pratiquement pas subventionné par rapport à l'industriel, financé par le PAC.
Enfin, dans le film, on voit effectivement des producteurs bio arriver à des niveaux de production équivalent.

Le choix donc de l'industrialisation est essentiellement dogmatique et politique. Il fallait aussi recycler les tanks en tracteur.
Par contre, ce qui est véhiculé par les opposants aux AMAP, c'est l'image du bobo. Une imposture.
Pour info, 16 millions de japonais sont dans des "AMAP". En France 90 000 foyers en 2007, mais les AMAP ne sont arrivées que en 2000.

12 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 6:26

pragma tic


Bonjour,

Oui, en effet, je n'avais pas intégré l'absence de circuit de distribution qui vous permet d'être compétitifs sur le plan prix.
Mais en transférant la contrainte sur le format de la vente, disons pour simplifier "en gros". Cette contrainte de format, il nous faudra vraisemblablement tous nous y faire un jour ...
Je ne suis pas sûr que beaucoup s'y feront sur la durée sans y être contraints.
Mais c'est vrai que ça vous assure une meilleure pérennité que la seule niche "qualité".
Ca montre aussi les limites du système, car éviter la distribution serait difficile à grande échelle.

13 Re: Projet du patoche le Mer 28 Juil - 20:31

Alter Egaux


pragma tic a écrit:Oui, en effet, je n'avais pas intégré l'absence de circuit de distribution qui vous permet d'être compétitifs sur le plan prix.
Il n'y a pas de soucis. Mais je pense que c'est en créant l'AMAP que j'ai totalement intégré ses avantages. Je n'ai donc pas trop de mérite.
Il y a bien entendu des contraintes, mais au regard des dégàts environnementaux et sociaux de la grande distribution, puis au futur avec la déplétion, je pense que les contraintes d'une AMAP sont très réduites.
Mais la grande force, c'est l'aspect du "vivre ensemble", l'entraide et la convivialité. Je suis toujours surpris de la bonne humeur de tous lors des distributions, en contraste avec les bips affligeants des caisses anonymes des supermarchés. Cela devient vite une drogue, le bonheur des gens.

14 Re: Projet du patoche le Jeu 29 Juil - 22:07

pragma tic


Bonjour,
patoche a écrit:voici mon projet
Tout d'abord, j'envisage dans l'ordre :
- des études soit en permaculture( en 2 ans à l'université populaire de permaculture en apprentissage) soit un bts agricole agrémenté de stages en permacultures et me renseigner sur internet à ce sujet avec des vidéos ou visiter des fermes bio, etc ... de manière autodictate
j'envisgae plutot la 1ère solution
ca peut changer
en tout cas une formation dans l'agriculture
Se former en matière agricole me semble très judicieux, on se dirige probablement vers un retour à l'essentiel, au sein duquel l'agriculture risque de devenir de plus en plus essentielle.
C'est déjà un monde en crise, comme tu le sais, c'est cependant un monde extrèmement hétérogène, et donc difficile à appréhender ; Chaque exploitation agricole est spécifique, par sa localisation géographique, ses choix de production, sa stratégie.
La crise correspondait surtout, jusqu'à présent, à une mise en concurrence via l'internationalisation des marchés, et la stratégie en réponse était l'accroissement des surfaces associé à une mécanisation productiviste.
La prise en compte des contraintes environnementales a créé une niche bio, laquelle reste marginale et dont la généralisation n'irait pas de soi.
Plus récemment, les augmentations du prix des intrants (engrais, énergie, insecticides) et la prise en compte des contraintes environnementales a mené certains agriculteurs à tenter de faire "la part des choses" dans leurs pratiques, en remettant en particulier en cause le labourage, et visant d'une manière générale une pratique plus respectueuse de l'environnement et en particulier de la vie des sols. Certains (encore rares) avancent dans cette voie, avec des résultats intéressants, depuis plusieurs années, ils préfigurent peut-être l'évolution obligée à court terme de l'agriculture. Car la prochaine crise sera très probablement celle des intrans, et je crois qu'il faut bien l'avoir à l'esprit si on veut s'engager dans cette voie.

patoche a écrit:- entretemps je prends des cours en ethnobotanique chez François Couplan pour apprendre la cueillette, reconnaitre les plantes sauvage, les vertus de chaque plante, comment les utiliser, etc...
Ne pas hésiter à y adjoindre de la pratique.


patoche a écrit:- entretemps je passe mon permis de chasse : arme à feu(faudra penser à se défendre en cas d'attaque, de pillage, etc...) arc, arbalète (si ca existe )
Prévoir un budget relativement important si on va dans ce sens ; le permis de chasser ne coûte pas cher, mais les armes et les munitions davantage.
Le choix d'une arme est fonction du projet (fusils ou carabines pour défendre un poste fixe, arme de poing pour la mobilité), cet aspect vient donc plutôt en aval du projet lui-même. En attendant de pouvoir réaliser un investissement judicieux, il est utile d'apprendre à pratiquer, par exemple dans un club de tir sportif ; dans mon cas, cela me coûte une petite centaine d'euros à l'année, et me laisse utiliser pour l'entraînement le matériel très correct du club, à l'air comprimé, avec pour seul surcoût, marginal, les cibles et les plombs. La chasse est autorisée à l'arc en France, pas à l'arbalette.

patoche a écrit:- et j'apprends à pêcher
Je ne conseille pas de trop appuyer un projet sur la chasse et la pêche ; il reste si peu de gibier, et il y aurait, si les circonstances nous y amenaient, tant de chasseurs/pêcheurs que l'épuisement du stock serait ... quasi instantané.

patoche a écrit:- -convaincre et trouver des gens pour intégrer ou créer une communauté
On vit dans un monde très individualiste ; Et la raison en est peut-être que nous sommes tous de plus en plus différents les uns des autres, ce qui ne facilite pas ce type de projet.

patoche a écrit:- Si j'ai le temps :

-des stages de survie (douce et commando si j'ai le temps)
-j'apprends des savoirs faire : artisanat, bricolage, cuisine, faire du feu sans sans allumettes, etc ...
-j'aurai fort besoin de musculation ca s'apprend sur le tas Mr. Green
Un apprentissage dans le domaine de l'agriculture devrait améliorer la condition physique et les connaissances en bricolage.

15 Re: Projet du patoche le Mar 17 Aoû - 8:00

Invité


Invité
patoche a écrit: question : où trouver l'argent pour fnancer mon projet ?
Un conseil, ne fais surtout pas de prêt.
tu peux commencer par louer un terrain, et repousser l'achat à plus tard (1 ha de terres se loue 200 à 300€/an),
louer un tracteur pendant 3 ou 4 jours le temps de préparer ta terre pour y semer un engrais vert,
puis le faucher à la faux aux emplacements que tu veux, au fur et à mesure, pour y implanter sous le mulch tes plants.
Ce que tu auras besoin d'acheter, selon moi :
- une faux
- une grelinette
- une houe,
- du tuyau d'arrosage (+pompe ?)
- du plastique pour faire une serre, (tu fais la structure en bambous)
- des gants, un déplantoir, ...

A mon avis, entre les locations et les achats, tu devrais pouvoir t'en tirer, au départ, pour moins de 2000€.

16 Re: Projet du patoche le Mar 17 Aoû - 9:33

~~NéoBio~~

avatar
patoche, tes parents sont ils étanche à tes explications? sur le pic oil , la situation de l'endetement mondial

17 Re: Projet du patoche le Mar 17 Aoû - 21:46

patoche


ouaip
je leur ai expliqué mais ca leur fait ni chaud ni froid
devant ma détermination et ma préparation ils comprendront peut etre mieux
quand j'en parlerais à d'autres gens devant eux ils m'écouteront mieux je pense

ptetre qu'en leur offrant des livres ...

18 Re: Projet du patoche le Mar 17 Aoû - 22:15

~~NéoBio~~

avatar
ce qui passerait mieux ce serait peut etre une vidéo? il me semble que arté a fait une soirée théma au sujet du pétrole
ni chaud ni froid ? ça m'étonne, je me demande s'ils y ont cru?


tu devrais placer la fin du pétrole pour dans 30ans et essayer donc de differer le probleme
ensuite rester plusieur semaine sur une perspective lointaine
et puis si un jour tu obtiens qu'ils accepte d'en parler , ils vons sans doute argumenter avec des "solutions bateau"
elles sont trés facile à disséquer, et monter leur inutilité voir leur defaillances

il faudrait monter un sujet sur les "solutions bateau" afin de préparer les réponses



Dernière édition par ~~NéoBio~~ le Mar 17 Aoû - 23:55, édité 1 fois

19 Re: Projet du patoche le Mar 17 Aoû - 23:28

patoche


ma mère y croit mais "on verra bien"
pas du genre à prendre des initiatives

mon père dit que ce sont des conneries
il veut rie entendre

20 Re: Projet du patoche le Mer 18 Aoû - 0:32

~~NéoBio~~

avatar
ok donc ta mère veut bien y croire,

il faut donc en parler quand ton pere n'est pas là d'une part
ensuite pour ta mère , pour l'instant tu devais essayer de lui montrer des truc trés simple et fiable

il y a eu une émission sur france inter, le sujet est survolé dans l'émition le telephonne sonne
j'ai le mp3 sur mon autre ordi
je dois pouvoir te l'envoyer, ça dure une 20aine de mn

ensuite tu ne passes plus rien , tu te contente de lui demander ce qu'elle en pense

surtout pour l'instant il ne faut pas la mettre en face d'un fait: si le pétrole disparait aprés eux: c'est normal qu'ils s'en foute
en revanche toi tu auras quel age?

de plus je te conseille de laisser la fin du pétrole comme un évenement lointain


il y a toute une série de petit clip courts sur youtube
certains durent 2mn pas plus, en méttant youtube en pleine page tu peux également provoquer une prise de conscience que ce que tu dis
est dit également pas d'autres

je ne sais pas quel age ils ont mais les adultes ont tendance à ignorer l'avis d'un jeune
pour eux il y a seulement 2ans tu étais un enfant de 15ans, il ne faut pas leur en vouloir
j'ai 47ans mon fils 6
régulierement je lui parle comme s'il en avait 4 lol
c'est nowwmalll lol

avance tes pions petit à petit, tu dois cibler ta mère en priorité
clip courts, et débrifing lol

21 Re: Projet du patoche le Mer 18 Aoû - 3:34

obicho

avatar
Bonjour tout le monde...
@Ramite: 200 à 300 euros par hectare et par an, t'es sûr? pas par mois?
@patoche: je peux te conseiller de passer voir sur http://alternative.xooit.com, forum de l'association dont je fais partie. On démarre, mais on va sûrement avoir un lieu provisoire pour 5 ans à partir de septembre - on doit voir le propriétaire en septembre pour fixer les conditions.

22 Re: Projet du patoche le Mer 18 Aoû - 4:55

Invité


Invité
oui, Obicho, je suis sûr. (pour un ha de terres agricoles, bien sûr)
Et dans le Gers, en tous cas.
Smile

23 Re: Projet du patoche le Mer 18 Aoû - 20:54

Remas


Salut,
bon patoche, tu vas trouver des gens qui vont dans le même sens que toi, il y a aucun problème là dessus.
Reste motivé, ça va le faire, et pour les parents, bin je sais toujours pas non plus ^^
Sauf que c'est les parents, donc venant de leur ado, y sont pas forcément réceptifs, ils ont peur pour nous.
Crying or Very sad

24 Re: Projet du patoche le Mer 18 Aoû - 23:32

patoche


tiens t'es la toi aussi ...
cool de te voir dans le secteur !

t'inquiète pas pour les parents
quand tout ce que je leur aurai annoncé se produira, ils m'écouteront
rira bien qui rira le dernier
Twisted Evil



Dernière édition par patoche le Jeu 19 Aoû - 0:23, édité 1 fois

25 Re: Projet du patoche le Jeu 19 Aoû - 0:19

Remas


ouai... je suis partout ^_^


Quand ce que tu as dit à tes parents se produira, on aura surement déjà fait un bon bout de chemin Smile
Qu'ils nous écoutent ou pas changera pas grand chose je suppose.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum